Standard

Les hommes de Michel Preud’homme n’ont pas fait le poids contre le champion d’Écosse en titre.

La première période est cauchemardesque pour les joueurs de Michel Preud’homme. Ce dernier teste une défense à trois et ce n’est pas une réussite. Luyindama, Laifis et Kosanovic semblent perdus et les attaquants du Celtic en profitent. Le premier but, une frappe enroulée d’Edouard trouve la lucarne de Gillet.

Mais la suite est moins glorieuse: Cavanda offre sur un plateau le deuxième but à Moussa Dembélé, avant que le milieu de terrain ne laisse McGregor absolument seul pour planter le troisième.

Offensivement? C’est pratiquement le calme plat, Edmilson Jr Jouant trop bas pour être déciif et seul Emond a au bout du pied une frappe qui aurait pu faire mail…si elle avait été appuyée.

Les Écossais changent alors toute l’équipe, pendant que le staff liégeois décide de repasser à une défense à 4 avec l’entrée de Fai et de Pocognoli. Il y a un léger mieux chez les Liégeois, mais c’est plus dû à la qualté adverse quie st moindre qu’avant la pause. D’ailleurs, les meilleures occasions sont toujours pour les sociétaires de Celtic Park qui plantent un quatrième but via Johnston. Après une nouvelle valse de changements, Cop réduit l’écart en concluant un bon travail de Marin.

À une semaine d’affronter Bruges en Supercoupe, le Standard ne s’est pas rassuré même si la préparation sert avant tout à effectuer le travail nécéssaire afin de faire une saison digne de ce nom. Si le Celtic était un test, le Club Bruges sera le révélateur.


Standard: Gillet, Luyindama, Kosanovic (Pocognoli), Laifis (80’, Vanheusden), Mpoku, Marin, Cimirot(76’, Agbo), Cavanda (46’, Fai), Edmilson Jr, Djenepo (68’, Bastien) et Emond (46’, Cop)


Buts: Edouard (14’, 1-0), Dembélé (21’, 2-0), McGregor (41’, 3-0), Johnston (63’, 4-0), Cop (73’, 4-1)