Standard

Depuis le mois de janvier, le Portugais s’est reconcentré sur sa tâche et c’est tout le Standard qui en profite.

Ricardo Sa Pinto restera un entraîneur controversé. Depuis son arrivée à la tête du Standard en juin dernier, il a fait couler beaucoup d’encre. Sa position a parfois été bancale, les résultats n’ont pas toujours été à la hauteur et son attitude a souvent été pointée du doigt. Mais en janvier, l’ancien attaquant du Sporting Portugal a repris les choses en main. Beaucoup plus calme le long de la ligne, mais aussi dans ses déclarations, il s’est reconcentré sur le football de son équipe et les résultats se sont améliorés. Non seulement les Rouches se sont qualifiés pour les playoffs 1 pour la première fois en trois ans, mais ils ont aussi et surtout assuré leur avenir européen en remportant la Coupe de Belgique.

L’affaire était pourtant bien mal embarquée en championnat, et si certains joueurs ont haussé leur niveau après la nouvelle année, il est un fait certain que Sa Pinto a lui aussi pris des décisions qui ont fait engranger des points à son équipe : ses changements sont devenus gagnants.

Si à Lokeren les buts de Cop et Marin ont confirmé une victoire qui se confirmait, ce sont deux hommes venus du banc qui ont fait basculer la rencontre face à Mouscron : 1 but et une passe décisive pour Cop et une passe décisive pour Mpoku (4-3).

Dans la foulée, l’entrée d’Orlando Sa offre un point à Charleroi (1-1), et celle de Carlinhos valide une nouvelle remontée fantastique contre le FC Malines (3-2). En apothéose, ce sont bien encore deux hommes venus du banc qui ont qualifié les Liégeois pour les playoffs 1 lors du match décisif à Ostende (2-3) : Carcela et Djenepo. En saison régulière, les changements de Sa Pinto ont rapporté 9 points !

Mais Le Portugais ne s’est pas arrêté en si bon chemin. Il a aussi décidé de refaire le coup en playoffs : Une passe décisive de Marin contre Charleroi (1-0), des entrées décisives de Cop et de Carlinhos à Bruges (4-4), un but de Cimirot et un assist de Mpoku à Gand (1-3) ont encore rapporté 6 points au Standard.

15 points rapportés grâce à ses changements, des joueurs venus du banc qui marquent 8 buts et qui donnent 7 passes décisives : voici donc l’impact tant attendu de Sa Pinto sur les résultats des Rouches.