Standard Un commentaire de Michaël Franken.

Depuis son arrivée, Bruno Venanzi avait plutôt donné l’impression de découvrir un nouveau métier, certainement bien plus compliqué qu’il ne l’imaginait.

(...)