Standard Paul-José Mpoku n’est pas surpris par le réveil du Standard.

Paul-José n’est pas surpris par le six sur six du Standard.

"On savait que la roue allait tourner car dans chaque match on avait des occasions. C’est juste qu’on ne marquait pas", disait le capitaine rouche en l’absence de Sébastien Pocognoli, suspendu. "Il ne faut pas s’emballer non plus et se voir plus beaux qu’on est. On va rester humble, continuer à travailler et essayer de prolonger la série de victoires."

Des objectifs clairs et précis. Comme ceux que le Standard s’était fixés avant le déplacement à Mouscron.

"On voulait marquer en premier, ne pas encaisser et gagner en déplacement. On a fait deux sur trois. On avance sans se donner d’échéance de 9 sur 9 ou de 12 sur 12… On veut simplement remonter au classement. On fera le point à la trêve."

Avant de quitter la cité hurlue, Mpoku a croisé Rednic : "Il m’a félicité. Je l’ai déjà dit : c’est un peu comme un père dans le foot. Je lui souhaite le meilleur pour la suite."