Standard Paul José Mpoku et Michel Preud’homme accueillent Lestienne les bras ouverts.

"Maxime, c’est un fou-gentil, il est fait pour le Standard et il sera décisif pour nous", affirme le sourire aux lèvres Mpoku en conférence de presse. Des propos relayés par un Michel Preud’homme qui le connaît très bien, puisqu’il l’a connu à Bruges en 2014.

"Max a souvent dit qu’il s’était rendu compte qu’il n’avait pas fait ce qu’il fallait à Bruges, j’aurais préféré qu’il s’en rende compte avant mais c’est aussi pour cela que nous l’avons pris : car c’est un bon gars et qu’il a évolué. À l’époque, il était jouette et ne s’occupait pas de la tactique ni des lignes de course, il voulait juste jouer au football. Quand il est allé à l’étranger, il a compris qu’il fallait travailler de cette façon. Il veut prendre sa revanche ? Je le comprends et je vois ce qu’il veut dire en parlant de la sorte, mais il ne m’a pas déçu. Il doit réussir des performances pour lui, pour l’équipe et pour le Standard, pas pour moi. C’est dans son intérêt. Je sens qu’il a grandi."

Michel Preud’homme parle ensuite de l’aspect extra-sportif qui est venu malheureusement perturber la carrière de Lestienne : "Il a eu des coups durs dans sa vie, mais ici au Standard il arrive dans un bon groupe, qui vit très bien. Il connaît beaucoup de joueurs, il connaît l’entraîneur et il sait qu’il doit devenir sérieux sur et en dehors du terrain pour encore progresser. Il va bien s’intégrer, cela ne prendra pas beaucoup de temps. Il va apporter à l’équipe et marquer des buts, j’en suis persuadé."

On devrait voir Maxime Lestienne sous le maillot du Standard pour la première fois ce samedi en amical, avec l’équipe B, sur la pelouse d’OHL (18h).