Standard

C’est ainsi que le public rouche accueillit Mornar

BRUXELLES Ivica Mornar connut aussi un retour chahuté à Sclessin, où il avait évolué entre 1998 et 2001. Le public liégeois, qui ne lui pardonnait pas son passage au Parc Astrid en 2001, l’accueillit avec cette banderole : Ivica, nous jugeons les traîtres comme dans ton pays.

Cela m’a fait mal, car ce même public m’adorait. Le Standard m’a envoyé une lettre d’excuse par la suite ”, expliqua le Croate.

Dieumerci Mbokani, qui n’avait jamais réellement eu sa chance à Anderlecht, n’eut pas droit au même traitement de la part du public anderlechtois quand il y revenait. Pourtant, le Congolais était particulièrement inspiré et saluait souvent son retour d’un but, comme lors de la manche aller des test-matches en 2009, qui allaient offrir un 2e titre consécutif aux Rouches .

Olivier Suray porta lui aussi les deux maillots. Mais c’est surtout lorsqu’il revint au Sporting... Charleroi sous le maillot rouche qu’il était chambré (comme Grégory Dufer plus tard). Olivier Suray est une tap... en rouge et blanc .

La rivalité ne touche pas qu’Anderlecht et le Standard...



© La Dernière Heure 2011