Standard

Deux jours après le succès en finale de la Coupe de Belgique, Olivier Renard ne s’attendait certainement pas à devoir commenter la possible arrivée de Michel Preud’homme. 

"Le timing est catastrophique et cela remet la pression sur Ricardo Sa Pinto, qui a déjà composé toute la saison avec elle", a expliqué le directeur sportif sur le plateau de La Tribune. "J’ai vu et lu beaucoup de choses ce lundi. Oui, Michel Preud’homme est venu plusieurs fois à Sclessin ces derniers temps, mais il n’est pas le seul à venir voir nos matches. Bruno Venanzi a toujours voulu ramener au stade ceux qui avaient si bien défendu nos couleurs, comme Léon Semmeling, Eric Gerets ou Christian Piot."

En revanche, il n’a pas démenti l’information sur le retour de MPH à Liège. "Ce n’est pas tellement une idée (sic) . Nous sommes contents de Ricardo. Je l’ai eu au téléphone plusieurs fois ce lundi et il était très calme. Il sait que le Standard est un club compliqué. Il sait que deux personnes ont tout le temps été derrière lui : Bruno Venanzi et Olivier Renard. Il a reçu des critiques, mais nous avons des retours positifs du vestiaire à son égard."