Standard Prêté à Eskisehirspor, le médian a l’intention de s’imposer à Sclessin la saison prochaine.

Cette saison, le Standard a longtemps cherché son numéro six. François Marquet, Sambou Yatabaré, Eyong Enoh et Giannis Maniatis se sont succédé devant la défense centrale sans pour autant s’imposer dans la durée. À un point tel que Bruno Venanzi a déjà exprimé, dans nos colonnes, qu’il était à la recherche d’un nouveau joueur pour cette place. Son enquête pourrait bien être excédentaire car il a déjà sous la main un joueur qui répond aux critères formulés : Alpaslan Öztürk.

Le médian évolue actuellement à Eskisehirspor, lanterne rouge du championnat de Turquie, mais appartient encore au Standard jusqu’au 30 juin 2018. "Lors de sa nomination comme président, Bruno Venanzi m’a dit que je pouvais rester à Liège car il considérait que j’étais un bon élément. Malheureusement, le groupe était en préparation depuis trois ou quatre semaines et la saison allait bientôt débuter. Moi, j’étais à court de rythme, j’avais donc peur de ne pouvoir m’imposer rapidement. C’est pourquoi j’ai privilégié un nouveau prêt en Turquie", dit-il.

Depuis le début de la semaine, Alpaslan Öztürk multiplie les messages sur les réseaux sociaux pour crier son amour pour le Standard. "Mercredi, un fan m’a expliqué que le club cherchait un joueur possédant mon profil. J’ai alors envoyé un message au président pour lui dire que j’étais là. Je n’ai pas eu de réponse, mais je n’en attendais pas spécialement", sourit-il. "Lorsque je suis arrivé au Standard, je n’avais que dix-neuf ans et arrivais d’un club qui venait d’être relégué, le Beerschot. Aujourd’hui, je vais avoir vingt-trois ans, je me suis marié et mon épouse est enceinte. J’ai gagné en maturité, en expérience et j’aimerais trouver un environnement pour que ma famille soit heureuse."

S’il affiche cette ambition, c’est parce qu’il est certain de pouvoir amener quelque chose aux Rouches. "J’ai toujours eu de grandes ambitions et, maintenant, je veux poursuivre ma carrière au Standard. Je suis prêt à évoluer dans un grand club. J’ai une mentalité qui convient parfaitement au Standard et le public m’apprécie car depuis deux années et demie, je reçois de nombreux messages de soutien", poursuit-il. "Personnellement, je ne doute pas de mes qualités. Je ne suis plus le joueur qui prenait beaucoup de cartes jaunes. Je vous le dis, j’ai gagné en maturité, notamment grâce aux dizaines de rencontres que j’ai disputées dans ce grand championnat de Turquie."

Même si Eskisehirspor dispose d’une option d’achat, le médian affirme ne pas être intéressé par un séjour prolongé là-bas. "Tout ce que je veux, c’est revenir au Standard." Le message est clair !