Standard Les Liégeois ont concédé un nouveau nul contre le Cercle, mais les Rouches vont trouver la solution.

Pour la deuxième fois en deux semaines, le Standard a concédé le nul contre des équipes qui ont joué regroupées en défense. "Oui, nous restons sur deux matches nuls, mais c’était des configurations différentes. A Waasland-Beveren, nous nous étions créés beaucoup d’occasions. Ici, nous n’avons pas bien débuté le match, car il y avait trop de déchet technique pour hausser le rythme de la rencontre."

En face, le Cercle a commencé à y croire et, finalement, Laurent Guyot a joué pour le point : "L’entraîneur en face a bien joué le coup tactiquement. En passant à trois défenseurs centraux dans une défense à cinq. Dans ces cas-là, il faut passer par les ailes, essayer de dédoubler. Nous avons un peu tout essayé mais on le sait : il faut que le ballon tombe au bon endroit au bon moment et ce n’est pas arrivé. Mais nous allons trouver des solutions pour contrer ce type de défense. C’est la preuve que le Standard fait à nouveau peur."

L’entraîneur liégeois en profite pour faire un parallèle avec l’Ajax d’Amsterdam, l’adversaire de mardi prochain : "Je viens de voir que l’Ajax, dans une rencontre similaire à la nôtre, a été mené avant d’égaliser. Je suppose donc que le match de la semaine a dû rester un peu dans les jambes des deux équipes. Pas dans notre tête en tout cas, car mes joueurs n’ont pas encore eu le débriefing de la rencontre de mardi dernier."