Standard Michel Preud’homme précise son futur rôle au Standard mais aussi celui d’Emilio Ferrera.

Officialisée depuis quelques jours maintenant, la collaboration entre Michel Preud’homme et Emilio Ferrera a été éclaircie par celui qui a ramené le titre en bord de Meuse il y a maintenant dix ans. Il s’est exprimé sur le site officiel du club. "Je dois avouer que je vais fonctionner comme je l’ai toujours fait : je serai sur le terrain."

"Il est clair que je n’y serai pas tout le temps. Je peux venir le matin et travailler à autre chose l’après-midi. Il y a beaucoup de choses à faire dans le club. Emilio Ferrera, en qui j’ai entière confiance, dirigera les entraînements. Donner des entraînements de qualité, c’est un de ses gros points forts. Moi de mon côté, je pourrai prendre du recul, regarder d’un œil un peu plus extérieur, ce qui me permettra de pouvoir voir plus rapidement si quelque chose ne fonctionne pas. Je pourrai alors arrêter la séance pour effectuer quelques corrections."

" Avec Emilio , on parle beaucoup, parfois jusque très tard dans la nuit. Lorsque son frère Manu était mon adjoint, il me disait toujours que je ne pourrais jamais travailler avec Emilio car nous étions aussi fous l’un que l’autre. Je dois dire qu’il avait raison car, dès notre première rencontre, nous avons parlé de football et de tactique. Je lui ai ensuite proposé de me suivre en Arabie."

Cependant, Preud’homme tient à préciser une chose : il est et restera le seul maître à bord : "Je prendrai toutes les décisions qui sont en rapport avec mes fonctions. Cela ne me changera pas car, dans tous les clubs où je suis passé, et même si je n’avais pas la fonction officielle, on me demandait mon avis sur le fonctionnement du club."

Enfin, il tient à rassurer tout le monde, son fameux pull orange n’est plus d’actualité : "Je vois où vous voulez en venir, mais je ne l’ai plus. Cependant, on doit encore vendre de très beaux pulls orange."