Standard

Pour la première fois de la saison, Michel Preud’homme a pu mettre en place son système de jeu.

Le Standard s’est imposé largement sur la pelouse du Daknam. De quoi satisfaire Michel Preud’homme, tout heureux de voir son équipe réaliser ce qu’elle n’a pas su faire à Waasland Beveren et contre le Cercle : trouver le chemin des filets. Le Standard a été dominant, patient, et n’a pas concédé d’occasions réelles sur les 90 minutes de la rencontre. Pour la première fois de la saison, le technicien liégeois a pu évoluer dans un système avec un numéro dix, Mehdi Carcela.

"Je l’ai replacé dans l’axe car il peut maintenant jouer deux matches par semaine. Jusqu’ici, j’étais obligé de jouer avec un six et deux numéros huit. Maintenant je peux placer un numéro dix, qui pourrait aussi être Paul José Mpoku".

Le replacement du petit Marocain dans l’axe du jeu n’a pas été le seul effectué par MPH par rapport au match du Cercle. Il a aussi aligné Cimirot devant la défense en lieu et place d’Agbo. Le Bosnien était donc titulaire pour la deuxième fois consécutive, et Preud’homme lui avait confié une mission bien précise : "Cimirot est un joueur typique pour ce genre de match. Avec Marin, c’est un des joueurs qui a le plus de football dans les pieds pour distribuer le jeu. Nous avions besoin de lui pour contrer un bloc bien organisé. Peter Maes m’a d’ailleurs dit que j’avais joué avec trois numéros 10, cela veut tout dire."

Mission accomplie dont pour l’ancien joueur du PAOK, mais aussi pour le Standard dans son ensemble. Les Rouches ont retrouvé le chemin des filets, ont pris les trois points, et le match de l’Ajax semble désormais bien loin derrière eux.