Standard

Ron Jans se dit pourtant satisfait de son noyau actuel

LIEGE Ces derniers jours, il a souvent été question de l’avenir de Ron Jans dans les conversations entre footeux à Liège. Roland Duchâtelet a pourtant directement défendu et confirmé son entraîneur malgré les quatre défaites consécutives. “En principe, Ron Jans reste l’entraîneur du Standard jusqu’à la fin de la saison.”

De son côté, Ron Jans comprendrait que sa position soit remise en question en cas de nouveau revers ce dimanche face à Anderlecht. “J’accepte cette possibilité, quand un coach est le souci et qu’il n’y a plus d’autre solution, il faut savoir regarder les choses en face. Cependant, je pense pouvoir résoudre la situation actuelle” , a déclaré le Néerlandais au Sport/Foot Magazine .

Cet été, le Standard a été très actif sur le marché des transferts en recrutant sept joueurs (Kawashima, Fryers, Tavares, Bulot, Ajdarevic, Ogunjimi et Biton), sans compter Verbeek, Bulos et Zaris, prêtés. Cependant, les transferts n’apportent pas ce que le club souhaitait. Ainsi, face à Gand, seul un des sept nouveaux était titularisé, à savoir Kawashima. “Lorsque j’étais aux Pays-Bas, je connaissais tous les joueurs. Ici, en ce qui concerne les nouveaux, je ne connaissais qu’Ajdarevic.”

Le coach est tout de même content de son groupe. “Je suis satisfait de mon effectif. Un entraîneur ne doit jamais se plaindre de ses joueurs .”

Si un coach ne doit pas se plaindre, Ron Jans met cependant le doigt sur un sérieux problème concernant le recrutement. “À part Kawashima, tous les nouveaux joueurs n’étaient pas au top physiquement. Ogunjimi et Biton n’avaient plus joué depuis des mois, Tavares a été opéré tandis qu’Ajdarevic a encore besoin de temps. Si je n’ai pas de patience en ce qui concerne les salles d’attente, j’en ai pour les êtres humains.”



© La Dernière Heure 2012