Standard

L’affaire des pratiques frauduleuses dans le football belge mais aussi celle qui touche le corps arbitral n’est pas prête de s’éteindre. Nul doute que l’enquête va intensément se poursuivre.

Plusieurs clubs ont été cités par le Parquet fédéral parce que l’agent Dejan Veljkovic, aujourd’hui inculpé, "aurait mis en place des constructions financières frauduleuses financières à plusieurs reprises en concertation avec un certain nombre de clubs dont Malines, le Club Bruges, le Standard, Lokeren et Genk."

Ces clubs sont évidemment présumés innocents. Sauf preuve du contraire, ils ne se sont pas rendus coupables de ces montages frauduleux. Outre le Club Bruges, le Standard a rapidement réagi (cfr son communiqué ci-dessous) et est prêt à collaborer avec la justice.

Le communiqué du Standard :

"Suite à la conférence de presse du Parquet Fédéral, le Standard de Liège tient à préciser que s’il a bien collaboré avec Monsieur Dejan Veljkovic par le passé, cela s’est toujours déroulé en parfaite transparence, tant vis-à-vis des instances sportives que vis-à-vis des différentes autorités publiques.

Le Club insiste sur le fait que l’ensemble des documents y afférents ont tous fait l’objet d’une fiche fiscale 281.50 et 325.

Ceux-ci ont également été systématiquement déclarés, tant auprès de ses auditeurs que de la Commission des Licences de l’Union Belge. Le Standard de Liège n’aurait donc pas pu travailler de manière plus transparente.

Le Club précise aussi ne pas avoir été interrogé par le Parquet Fédéral et rappelle qu’il reste évidemment à son entière disposition."