Standard Lestienne a signé pour quatre ans au Standard et Thomas Chatelle espère qu’il va retrouver une certaine stabilité

C’est enfin officiel, Maxime Lestienne a signé au Standard pour les quatre prochaines années. Il va avoir la lourde tâche de remplacer Edmilson J r , parti au Qatar. Thomas Chatelle connaît très bien l’ancien Brugeois, qu’il a affronté directement lorsqu’il portait les couleurs d’Anderlecht et de Mons.

"Oui, j’ai joué contre lui et c’est un joueur pétri de talent. Maintenant, il va devoir retrouver une certaine stabilité au Standard. L’avantage, c’est qu’il connaît Michel Preud’homme, qu’il a côtoyé à Bruges, et ce dernier va savoir comment le prendre. Si Michel parvient à le conscientiser sur son rôle sur le terrain, ce sera une réussite et il pourra apporter la même chose que ce que Carcela apporte depuis son retour à Sclessin. Il a 26 ans, c’est maintenant ou jamais car normalement, à cet âge-là, on est au top de sa carrière, ce qui n’est pas son cas."

Le tout maintenant, c’est de savoir dans quel état physique se trouve Lestienne, qui était sans club et qui n’a donc pas effectué de préparation. "Maxime va devoir se structurer, sur et en dehors du terrain, et il va devoir se donner les moyens de réussir. S’il y arrive, ce sera l’une des perles du championnat. Il peut jouer à droite, ou à gauche, il a des courses incroyables… S’il est prêt physiquement. S’il se prépare parfaitement et qu’il n’a pas le moindre pépin physique, il sera vite prêt. En plus, Michel Preud’homme et Emilio Ferrera sont assez intelligents pour lui apprendre rapidement les bonnes lignes de course."

Il devra aussi gérer la pression, car tout Sclessin attend qu’il fasse tout aussi bien, voire mieux, que son prédécesseur. Edmilson Jr a souvent fait gagner le Standard à lui tout seul et a toujours tout donné sur le terrain. À Maxime de faire maintenant la même chose afin de se mettre le public dans la poche.

L’ailier s’est en tout cas exprimé au micro de Standard TV sur son parcours et son arrivée au Standard.

"J’ai commencé jeune à Mouscron, je suis resté près de ma famille à Bruges, avec trois bonnes saisons. Puis il y a eu le Genoa, mais je n’avais plus mon niveau de Bruges dans un championnat très défensif. Au PSV, là, je reviens à mon niveau, je joue en Ligue des Champions, puis j’ai eu des soucis familiaux, j’ai eu dur de revenir. J’ai eu des contacts avec le Standard il y a quelques années, mais je ne voulais pas revenir en Belgique à ce moment-là. L’année dernière, Renard m’avait encore contacté mais je voulais une dernière expérience à l’étranger. Olivier m’a toujours respecté, on a discuté ces derniers temps,. Je connais Preud’homme de Bruges, je dois prendre ma revanche avec lui car, maintenant, je dois l’écouter pour progresser. On sent que le Standard est un club familial, les supporters ici, c’est quelque chose de spécial, c’est gai pour un joueur de jouer ici. Je suis content de faire partie de Sclessin."