Standard

La nomination de Michel Preud’homme a ravi les plus anciennes gloires du club. À commencer par Wilfried Van Moer. "Avec les fonctions qui sont désormais les siennes, on s’oriente quand même vers un rôle à l’anglaise", dit-il. "Il va pouvoir orienter la politique d’achat comme il l’entend, ce qui lui permettra d’insuffler son style de jeu."

Sans surprise, l’arrivée d’un tel monument va permettre aux supporters de rêver. "Il a signé un contrat de quatre ans, ce qui signifie qu’il va pouvoir construire quelque chose. Si le Standard réussit à garder ce noyau ou à bien remplacer ceux qui partiront, il pourra immédiatement revenir au top. Mais de là à parler directement du titre ? Je ne le pense pas. La deuxième place de la dernière saison, personne ne s’y attendait. Cela rend la tâche de Michel Preud’homme un petit peu plus difficile mais il faut lui donner du temps."