Standard

Le Bosnien de 26 ans peut gagner 2.5 M € par an en Arabie saoudite.

Gojko Cimirot quittera-t-il le Standard six mois seulement après l’avoir rejoint l’hiver dernier ? C’est en tout cas ce qu’espèrent les dirigeants du club saoudien d’Al Ahli qui ont fait de l’international bosnien une priorité pour renforcer leur entrejeu.

Champion en titre, Al Ahli aurait, selon plusieurs sources saoudiennes, pris contact avec le Standardman via le président du club en personne, Majed Al-Nefaie. La presse saoudienne faisait état, lundi soir, de la présence de Gojko Cimirot à Zurich, lieu de résidence du président du club saoudien, pour parler contrat (Cimirot pourrait gagner 2.5 M € par an à Al Ahli). Ces mêmes sources évoquaient même un dénouement plus qu’imminent.

Mais du côté du Standard, on assure ne pas être au courant et ne pas avoir eu de contact avec le club saoudien par rapport à Cimirot qui, aux yeux du club, est actuellement en vacances. Le Bosnien dispose d’un contrat n’étant pas assorti d’une clause libératoire et le Standard entend bien conserver son joueur pour la saison 2018-2019 puisque Gojko Cimirot entre, plus que jamais, dans les plans du nouveau coach, Michel Preud’homme. Le club aurait néanmoins bien reçu une offre (aux alentours de 3M €) qui a été jugée insuffisante.

Depuis son arrivée en provenance du PAOK en janvier dernier, Gojko Cimirot a disputé 17 matches délivrant un assist et marquant un but. Mais c’est surtout par son emprise sur le jeu que Cimirot a impressionné notamment durant les PO1 au cours desquels il a brillé. Dans l’autre sens, l’arrivée de Samuel Bastien, qui a confirmé à son entourage sa volonté de signer au Standard, semble se concrétiser.