Standard Les Liégeois toucheraient 20 % des 25 millions d’euros offerts par le club de Beijing Guoan.

Ce n’est pas un secret : les finances du Standard ne sont pas excellentes. Durant le mercato hivernal, les dirigeants ont été obligés de chercher les joueurs qui offraient le meilleur rapport qualité-prix pour renforcer le noyau.

À Sclessin, on doit donc attendre avec une certaine impatience le transfert de Jonathan Viera. Le petit médian espagnol, passé en bord de Meuse entre 2014 et 2015, s’est refait une santé en Liga, où il est désormais un titulaire indiscutable à Las Palmas. À un point tel que plusieurs formations européennes cherchent à le recruter depuis de longs mois, comme Newcastle par exemple.

Si cette transaction est autant épiée, c’est parce que le Standard touchera 20 % de la somme de transfert, comme cela avait été décidé au moment de son départ. Ces derniers jours, le club chinois de Beijing Guoan presse la direction de Las Palmas pour obtenir la signature de son international. À l’heure actuelle, une indemnité de 25 millions d’euros est évoquée et, selon les médias locaux, un accord serait tout proche d’être trouvé. Si tel est le cas, les caisses liégeoises seront renflouées de cinq millions d’euros !

Jonathan Viera a déjà fait son choix : il veut aller en Chine, où il pourrait gagner six millions d’euros par an. "J’ai expliqué à mon président que c’était une opportunité unique pour moi et ma famille. J’ai déjà perdu beaucoup d’argent en repoussant d’autres offres précédemment, mais si je devais décider tout seul, ma réponse serait claire : je pars", a-t-il expliqué dans la presse espagnole.

Pour le plus grand bonheur du Standard.