Division 1A La nouvelle saison arrive avec son lot de nouveautés en matière d’arbitrage

À trois jours de Standard-Gand qui ouvrira le bal 2018-2019, Johan Verbist, patron des arbitres, fait le point sur les nouveautés arbitrales. Pas de grosse révolution à signaler mais quelques points importants tout de même.

À commencer par la désormais célèbre VAR. Contrairement à la saison dernière, la Video Assistant Referee sera présente sur tous les matches de D1A, et ce, dès vendredi. Pour ce faire, dix arbitres ont été formés et nommés VAR Referee et quatre (Lardot, Laforge, Van Driessche et Verboomen) suivent la formation afin d’obtenir le grade. Comme durant la Coupe du Monde, des images montrant l’équipe placée dans la camionnette seront diffusées avant le match et durant celui-ci si une phase est sous investigation.

L’année dernière, un joueur demandant l’intervention de la VAR à l’arbitre recevait automatiquement une carte jaune. Cette année, cela ne sera plus le cas si le geste est considéré comme "discret, serein et sans insistance". La D1B devra quant à elle encore patienter pour obtenir la VAR.

Autre changement , la double faute. Si un joueur commet une faute, que l’arbitre laisse l’avantage mais que ce même joueur commet à nouveau une faute (dans la continuité de l’action donc), il sera doublement sanctionné. Concrètement, si les deux fautes valent une carte jaune, le joueur les recevra et sera exclu. Par le passé, le joueur n’était sanctionné que pour sa deuxième faute.

Pour la règle du hors-jeu, il a été recommandé aux arbitres assistants de lever leur drapeau uniquement lorsque la position est évidente. Dans des cas litigieux, le jeu se poursuivra jusqu’à ce que l’issue de la phase soit connue.

Enfin, dernier changement, un peu plus anecdotique, les rentrées en touche de type "pirouette" sont formellement interdites. Elles seront directement sanctionnées d’une carte jaune. On se souvient qu’en playoffs la saison dernière, Collins Fai s’est testé à un tel geste contre Anderlecht.