Division 1A Vincent Mannaert était l’invité du Grand Débrief. L’affaire des suspensions annulées était au centre des débats

Lundi, c’est Vincent Mannaert, Directeur général du Club Bruges, qui était l’invité du Grand Débrief. Il s’est épanché sur l’actualité du football belge et de son club.

Sur l’imbroglio des suspensions : "Cela a commencé par une erreur humaine, et ça peut arriver. Le tableau des sanctions n’a pas été approuvé, et c’est l’avocat du Standard qui a trouvé cette faille. La commission avait tout de même décidé de s’appuyer sur ce tableau, ils ont ensuite pris ce qui était pour eux une bonne décision en annulant les suspensions de Carcela, Wesley et Ocansey. Marc Coucke, président de la Pro League , a essayé de trouver une solution pragmatique mais il n’y est pas parvenu. Le 4 septembre prochain, nous aurons une grosse réunion, et la Pro League veut en profiter pour repartir d’une page blanche, ce qui est une bonne chose. Par contre, c’est important qu’un joueur expulsé soit toujours suspendu la semaine suivante. Ce n’est pas toujours le cas et cela fait partie des choses qui doivent changer. Une réforme du championnat avant 2020 ? Non, je n’y crois pas."

Sur le départ de Limbombe : "Nous avons dû attendre de vendre Limbombe et Diaby pour pouvoir terminer notre mercato. Pour Anthony, nous avions un accord avec Huddersfield, mais le joueur et le club ne sont jamais parvenus à se mettre d’accord. C’est dommage pour lui car il aurait pu jouer en Premier League . Nous avons donc attendu de recevoir des offres concrètes, elles sont venues de Ligue 1 et le joueur a cette fois trouvé un accord avec le FC Nantes."


Sur l’acquisition de Rezaei : "Ce n’est pas un achat effectué dans la panique. Après le titre, nous avons discuté avec Ivan Leko et nous avons décidé des postes à renforcer. Il nous fallait un gardien pour ne pas battre notre record du monde de la saison dernière (rires) mais aussi plus d’options en attaque. Nous voulions attendre pour trouver quelqu’un qui était disponible tout de suite mais qui avait la mentalité brugeoise. C’est le cas de Rezaei. Maintenant, le mercato entrant de Bruges est terminé."

Sur le départ de Refaelov : "C’est un joueur qui a marqué l’histoire du Club. Il a un bon contrat chez nous et il ne joue pas. Il n’a que deux solutions : rester en Belgique ou rentrer en Israël. Il a discuté avec Michel Preud’homme et le Standard, mais ils ne sont pas parvenus à trouver un accord."

Sur le tirage au sort de la Ligue des Champions : "Nous avons des ambitions. Nous espérons avoir une grosse tête d’affiche et deux équipes à notre portée. Nous voulons passer les poules."


(Re)découvrez l'émission en intégralité