Division 1A

"Bonne chance pour jeudi en Coupe d’Europe." En recevant les félicitations de René Weiler samedi soir, Yannick Ferrera est resté fair-play. Il savait que la victoire s’était jouée à très peu de chose. 

"On a très mal commencé le match et on a marqué sur notre première possibilité. On a des problèmes à gérer nos entames de match. C’était déjà le cas contre le Standard. Si on refait encore le coup à Gand dimanche, on n’aura aucune chance."

À Malines, on ne pense plus qu’à ça maintenant : cette finale pour les playoffs 1 contre la bande d’Hein Vanhaezebrouck. "Ces débuts de match compliqués s’expliquent par la pression des playoffs 1", reconnaît Ferrera. "Mes joueurs doivent apprendre à gérer ça. Je vais passer mon temps à les encourager jusqu’à dimanche car ils le méritent. Ils font un boulot fantastique et sont toujours dans la course au top 6 . C’est magnifique pour un club qui était en faillite et en D3 il y a quatorze ans seulement. Et en novembre, beaucoup pensaient pourtant que notre saison était déjà terminée…"