Division 1B Le club saint-gillois a décidé d'accepter la suspension pour 7 matches + 3 avec sursis infligée à son T2.

Suite aux incidents qui ont émaillé la rencontre Union-Malines de dimanche, la commission des litiges a prononcé ses sentences à l'encontre des différents protagonistes. La plus lourde étant prononcée à l'égard d'Abder Ramdane, le T2 saint-gillois, qui a pris dix matches de suspension, dont 3 avec sursis. Une décision que l'Union a décidé d'accepter, comme elle vient de le faire savoir via communiqué.

"La Royale Union Saint-Gilloise a pris connaissance de la décision concernant la sanction de notre T2 Abder Ramdane. Après concertation, notre club a décidé d’accepter la sentence de 7 matchs de suspension + 3 avec sursis. Notre direction a également eu un entretien avec son entraîneur adjoint concernant les incidents de dimanche. Abder Ramdane, comme toute l’Union Saint-Gilloise, est d’avis que toute forme de violence est intolérable, indépendamment des circonstances ou des raisons déplorables qui auraient pu la provoquer. La violence n’a pas et n’aura jamais sa place à la Royale Union Saint-Gilloise."

Durant l’entretien qu’il a eu avec notre direction, Abder Ramdane était profondément touché par les événements et déplore sa réaction . "Abder est conscient qu’il a eu une mauvaise réaction et en est dévasté depuis dimanche. Se séparer d'Abder, ou ne pas l’encadrer dans ces moments difficiles n’est pas une option à nos yeux. Il a néanmoins reçu une sanction sévère de la Fédération et du Club. Je tiens à être très clair : une telle réaction ne fait en aucun cas partie des valeurs de l'Union", nous déclare Alex Muzio, Président du Conseil d'Administration. "Notre club ne s’étendra plus sur l’incident, ses raisons et suivra l’évolution de ce dossier tout en souhaitant retrouver la sérénité afin de se concentrer sur l’aspect sportif."