Division 1B

Lors de la réforme, ce cas de figure n’avait pas sauté aux yeux de tous. Pourtant, aujourd’hui, il est bien réel. Le Lierse, qui termine la phase classique de la D1B en tête, est sûr de… ne pas jouer en Pro League la saison prochaine.

Pourquoi ? Tout simplement parce que les gars de la chaussée du Lisp n’ont remporté aucune des deux tranches, au contraire de Roulers, vainqueur de la première, et de l’Antwerp, victorieux ce dimanche grâce à un but tombé une minute avant la fin du match contre la lanterne rouge lommeloise. L’un de ces deux finalistes jouera donc en Pro League en 2017-18. On le saura au terme d’une apothéose en aller et retour (5 et 11 mars). Le perdant rejoindra le Lierse et… l’Union pour compléter le trio de clubs de Proximus League qui rejoindront les neuf clubs de D1A pour disputer les PO2 , lesquels donneront, au terme d’un marathon de 12 matches, une place en Europa League .

Un scénario qui n’arrivera pas à l’Union puisque le matricule 10 n’a pas l’intention de demander sa licence européenne, mais cela ne l’empêchera pas de renouer avec un passé vieux de… 44 ans. Cet inattendu scénario a relégué Tubize dans le groupe des équipes qui devront disputer les playdowns avec le Cercle, Louvain et Lommel. Après division des points par deux, le suspense ne devrait guère perdurer…