Division 1B

La conversation dure depuis une vingtaine de minutes déjà. Elle a été parsemée de sourires, de paroles un peu plus graves quand le sujet s’invite naturellement. D’un coup, le regard noir jais de Richard Sukuta-Pasu s’anime. Son visage mangé par une barbe parfaitement taillée s’illumine.

"Quand ils sont devenus champions du monde, j’étais content. Il y a des gens qui auraient pu avoir des regrets, mais pas moi. Il ne faut jamais avoir de regrets. Il y a des raisons qui font qu’eux sont déjà champions du monde et que je ne le suis pas. Mais on ne sait pas comment ça va finir… Peut-être que dans deux ans, si on rediscute ensemble, je serai à Barcelone ou peut-être je ne jouerai plus au football. C’est pour cela que je n’ai pas de regret. J’étais content, mais je ne me suis pas dit que j’aurais pu être avec eux."

Eux, ce sont Manuel Neuer, Benedikt Höwedes, Mesut Özil ou encore Toni Kroos avec qui l’attaquant du Cercle a fait équipe dans les sélections de jeunes allemandes des U17 aux U21.

À découvrir en intégralité dans notre Edition Abonnés (seulement 4,83€ par mois).