Tubize Le boss sud-coréen était présent ces derniers jours à l’AFC Tubize. L’occasion de faire le bilan de la saison et de zoomer sur l’avenir.

19 h, samedi dernier. Dans la salle de presse du stade Leburton, Chankoo Shim, le patron de Sportizen et, donc, de Tubize est assis dans un fauteuil, la mine plutôt décontractée. Normal puisque cette ultime rencontre de championnat contre Dessel ne proposait aucun enjeu. L’AFC terminera quoi qu’il arrive 4e, une position qui satisfait le grand manitou sang et or.

"On a atteint notre objectif puisque nous restons dans le football professionnel. Je suis tout de même un peu triste que nous ne nous soyons pas battus pour le titre jusqu’au bout. C’est principalement à cause de résultats contre les équipes de bas de classement. Je ne sais d’ailleurs pas expliquer ces contre-performances. Voilà pourquoi j’ai discuté avec beaucoup de personnes pour essayer de comprendre car on ne pourra pas répéter les mêmes erreurs la saison prochaine."

Car la saison prochaine sera très importante. Tubize ne visera rien d’autres que la montée en D1A, comme l’avait annoncé Sportizen à son arrivée. L’équipe était déjà séduisante en 2015-2016. Elle devrait l’être encore plus l’an prochain.

"L’élément le plus important pour être promu, ce sont les joueurs. Nos transferts seront les meilleurs possibles. Après, nous devrons aussi faire une bonne préparation. Voilà pourquoi nous irons en stage en Corée (NdlR : du 20 juin au 8 juillet). J’espère d’ailleurs que de nouveaux joueurs auront signé pour partir avec nous. Mais sur place, nous pourrons également trouver quelques talents asiatiques. Enfin, avant de finaliser des arrivées, il faut savoir qui continue parmi nos footballeurs en fin de contrat (voir ci-dessous)."

D’après Chankoo Shim, il y aura de 1 à 3 joueurs asiatiques, plutôt jeunes, originaires soit de Corée du Sud ou de Chine. Pour ne pas se tromper au casting, les recruteurs peuvent se baser sur deux saisons d’expérience avec des éléments comme Hwang, Lim, Nam ou Park. Quoi qu’il en soit, le prochain championnat à huit clubs ne fait pas peur à l’homme fort sud-coréen. "Les grosses équipes nous réussissent. Je ne pense pas que ce sera plus dur en 2016-2017."

Quant à la saison écoulée, Tubize fut tout simplement la meilleure équipe du Top 8 si l’on s’en tient aux confrontations directes. Avec 27 points sur 42, l’AFC devance, à ce classement particulier, l’Antwerp (21) et les champions du White Star (21).


Bientôt une académie à Tubize ?

"Si Tubize ne monte pas en D1 ? Ce sera pour la saison prochaine. Nous ne sommes pas venus ici pour un programme sur 3 ans, juste acheter des joueurs et gagner des matches. J’ai des responsabilités. Je veux donc développer le club et ses valeurs. Puis grâce à la téléréalité, la Belgique ne se résume pas qu’à la bière et au chocolat en Corée. Dans notre projet, il n’est pas uniquement question de football mais également de culture et d’échange humain."

Les paroles, sincères, de Chankoo Shim montrent les solides ambitions de la société asiatique en Brabant wallon. Et comme il l’a si bien dit, en dehors des pelouses, ça bouge aussi. Le président tubizien veut créer une académie dans le BW. "Il faut que la structure au niveau des jeunes se développe. Certains ne terminent pas l’école car ils sont davantage concentrés sur le foot. Nous communiquons déjà avec l’URBSFA car, dans le Brabant wallon, il n’y a pas d’école qui lie sport de haut niveau et études. Nous en souhaitons une d’ici à quelques années. Cela permettra de développer la discipline dans la région." L’autre grand chantier dans un futur proche, c’est la relation avec les supporters. "La première étape était de ramener du monde dans les tribunes. Pour la saison prochaine, ce sera de leur proposer un bon niveau de foot, surtout que chaque week-end sera synonyme de gros match. Nous ne voulons pas uniquement être le club de Tubize, mais bien celui de la région. Voilà pourquoi nous allons développer le merchandising pour les fans."