Tubize

Hugo Videmont, arrivé en provenance de Pologne, a disputé ses premières minutes avec Tubize sur la pelouse du Beerschot

Formé au Clermont-Foot et passé par l'AC Ajaccio, Hugo Videmont compte plus de 100 matches de Ligue 2 française à son actif. Auteur de dix buts et douze passes décisives, il a ensuite été transféré au Wisla Cracovie en février 2017. Une aventure particulière qui s’est terminée prématurément pour le Français. Il a alors pris la direction de l’AFC Tubize. Rencontre avec celui qui a effectué ses premiers pas avec Tubize dimanche, contre le Beerschot.

Comment avez-vous vécu vos premiers pas avec Tubize?

« Nous sommes déjà à la troisième journée de championnat et il est temps que cette première victoire tombe. On aurait voulu l’emporter dimanche mais on a vécu une rencontre compliquée, avec un carton rouge qui tombe juste avant la pause. On devra se reprendre dès le prochain match. »

Personnellement, le coach vous a fait confiance d’entrée. Comment vous sentiez-vous sur la pelouse?

« Je suis venu à Tubize pour jouer, pour aider l’équipe mais je n’ai pas pu m’exprimer comme je l’aurais aimé. Avant ce match, je n’avais plus joué en compétition officielle depuis cinq mois. Au niveau du cardio, ça a été compliqué, comme je m’y attendais. Mais ce n’était qu’un match de reprise pour moi et je ne m’inquiète pas trop. »

Peut-on retracer votre parcours?

« J’ai été formé au Clermont-Foot, j’ai ensuite joué à Ajaccio et puis je suis parti au Wisla Cracovie où mon aventure s’est compliquée à cause de soucis de paiements. Tout ça a entraîné des problèmes avec la direction et le staff et du coup, j’ai été mis au placard. J’ai même dû m’entraîner seul pendant un mois. »

Comment avez-vous atterri à Tubize?

« Mon pote, Yohan Betsch, jouait à Tubize et il ne m’en a dit que du bien. J’ai foncé, avec l’envie de me relancer ici. »