Tubize Si les Lierrois n’obtiennent pas leur licence, l’AFC Tubize restera en D1B.

C’est ce jeudi à 17 h 30 que le Lierse va défendre le dossier relatif à l’obtention de sa licence pour le football professionnel devant la Cour belge d’arbitrage du sport. Les trois juges nommés par la CBAS décideront donc du maintien, ou non, du Lierse en Proximus League mais aussi, par extension, de l’avenir des Palletiers. La reprise du club par David Nakhid, annoncée la semaine dernière, ne sera finalisée qu’en cas d’octroi de la licence puisque ce dernier n’a pas l’intention d’investir dans un club amateur.

La CBAS examinera donc le dossier lierrois ce jeudi, et notamment l’origine des capitaux du Trinidadien, tout en veillant à ce que le principe de continuité soit assuré du côté de la chaussée du Lisp.

Le Lierse n’est cependant pas la seule partie de ce dossier devant la CBAS. En effet, Tubize, qui n’est pas parvenu à assurer son maintien sportif en D1B, est partie prenante. Si le Lierse n’obtient pas sa lice, les Tubiziens éviteront la relégation. Mais pour l’instant, c’est le flou au stade Leburton. "Ce mercredi après-midi, nous n’avions toujours pas reçu les conclusions du Lierse. Il est donc difficile de se prononcer sur un dossier dont nous ne savons pas grand-chose. C’est certainement une stratégie de la part du Lierse mais je ne suis pas sûr que ce soit la bonne", confie Josselin Croisé, le directeur général de l’AFC Tubize.

Quoi qu’il arrive,Tubize plaidera sa cause ce jeudi. "Le Lierse a intérêt à avoir un dossier en béton car nous ne nous laisserons pas faire."

La décision de la CBAS, irrévocable, est attendue pour le 9 mai. En attendant, que ce soit du côté du Lierse ou de Tubize, tout le monde retient son souffle.