Division 2 Amateurs Le nom du successeur de Vincent Binot connu ce mardi soir après le CA ? "Au plus tôt", prévient le président, Patrick Ainseur.

Avec la démission de Vincent Binot, jeudi dernier, Patrick Ainseur, le président waremmien, va devoir trouver un successeur.


Patrick Ainseur, comment avez-vous vécu le retrait de Vincent Binot ?

"Forcément triste de sa décision puisque nous collaborions depuis longtemps. Mais nous ne pouvions qu’accepter son choix. Je suis persuadé qu’il reviendra chez nous dans un autre rôle."


Et qu’avez-vous pensé du duo d’intérimaires Simon Debroux-Manu Christiaens ?

"Le club tient vraiment à les remercier de leur dévotion. Ils ont réellement tout donné afin d’aller chercher cette victoire soulageant tout Waremme."


Venons-en au futur T1. Des coachs se sont manifestés…

"Nous avons reçu exactement huit lettres de candidature. Six de coachs libres et deux d’entraîneurs en place. On ne prendra pas de coach occupé, je ne veux pas de conflit avec leur club. L’option retenue est clairement celle d’un T1 libre. Il reste donc six possibilités."


Un conseil d’administration est programmé ce mardi. Y aura-t-il une décision à coup sûr ?

"Nous allons décider ensemble, pas moi seul. S’il y a unanimité sur le nom d’un candidat, sa nomination pourrait être entérinée dès ce mardi soir. S’il y a partage entre deux-trois candidats, rien ne serait tranché avant la fin de la semaine. Le temps de rencontrer les élus potentiels, de leur expliquer la philosophie du club, où on veut aller et comment on désire y aller."


Justement, l’un des points pouvant compliquer les négociations tient au poste de T2. Comptez-vous en nommer un ou poursuivre votre ligne de conduite depuis le début de saison ?

"Nous ne comptons pas consentir d’effort financier pour un adjoint. On reste donc fidèle à notre philosophie de vouloir laisser des joueurs licenciés en éducation physique donner des échauffements ou certaines parties d’entraînement. Si le T1 choisi est d’accord de réduire son enveloppe pour la partager avec son T2 , cela nous va."


Philippe Caserini désire un T2. Il fait bien partie des candidats ?

"Effectivement, je ne vais pas vous mentir."


Aucune décision avant ce soir ?

"Non. Ce sera ce soir, au plus tôt."