Division 2 Amateurs Le jeune substitut rebecquois a inscrit son premier but de la saison contre l’URLC

Si les Rebecquois ont pu, de justesse, éviter une troisième défaite consécutive dans leurs installations contre une équipe de La Louvière-Centre qui avait bien étudié leurs forces et leurs faiblesses, ils le doivent en grande partie à leur jeune remplaçant Joël Movoto (20 ans), lequel a inscrit son premier but de la saison d’un coup de tête rageur à quelques minutes du terme. Et ce, alors que ses partenaires semblaient à court de solutions. Mais l’attaquant qui, depuis son arrivée au sein du cercle brabançon, doit se contenter d’un rôle de joker n’est pas un ingrat. "Je dois avant tout remercier le coach, M. Nasca. Il a l’art de trouver les mots qu’il faut pour me mettre en confiance. Avant le match, il était venu me parler. Il m’avait dit que j’allais rentrer et marquer. Il ne s’est pas trompé."

Joël Movoto tenait aussi à remercier son coéquipier Gil Figys. "Ses passes et ses coups francs sont très précis. Si je marque, c’est aussi parce qu’il dépose véritablement le ballon sur ma tête. Je n’ai plus qu’à le prolonger au fond du but."

Buteur chez les jeunes à Tubize, à Westerlo et à l’Union, le jeune homme avoue apprendre énormément au contact des adultes à Rebecq. "Mes points forts sont ma vitesse, aller dans les intervalles et marquer. Quant à mon jeu de tête, je l’ai travaillé plus particulièrement à Tubize, où tous les jeudis, nous avions un entraînement spécifique consacré au jeu aérien. Mais, chez les hommes, le jeu devient très différent. Chaque erreur se paie cash et tout va plus vite. J’ai eu la chance d’avoir comme formateurs des gens de grande qualité comme Philippe Saint-Jean, Dante Brogno et Samba Diawara. Ils m’ont appris énormément. Et cela continue au contact de joueurs de classe tels que Franck Koré, Najib Attye ou Gil Figys".