Division 2 Amateurs L’attaquant waremmien regrette le manque d’intransigeance défensive des siens.

En prenant les trois points samedi soir à Sprimont, Waremme s’est donné un bon bol d’air en bas de tableau, surtout mentalement. Tout ne fut pas parfait, loin s’en faut, surtout défensivement, mais les Wawas auront fait preuve de jusqu’au-boutisme en s’imposant sur le fil. Et c’est peut-être là que se situe le principal enseignement de la victoire des Hesbignons au Tultay. "Oui, c’est toujours beau une victoire en fin de match comme ça", avouait Kevin Cossalter. "Nous ne pouvions pas nous satisfaire d’un point et l’essentiel était d’y croire jusqu’au bout. Ce que nous avons fait, nous n’avons rien lâché pour finalement l’emporter."

Si la victoire fut au rendez-vous, ce ne fut pas grâce à l’intransigeance affichée au niveau défensif par Waremme car sur ce point, ce fut nettement insuffisant. Le bloc hesbignon se sera trop souvent rendu coupable d’erreurs individuelles pour rassurer. "C’est juste. Derrière, nous éprouvons souvent des difficultés pour nous montrer intransigeants et ici, le coach nous avait pourtant bien prévenus… Il y a encore beaucoup de travail pour corriger ces lacunes. Ce qui est indispensable pour avancer."

À l’opposé, au niveau offensif, le contrat fut rempli avec quatre réalisations. Dont trois des œuvres de Kevin Cossalter qui aura encore exposé tout son talent en zone de conclusion. "J’ai pu profiter des largesses défensives de Sprimont, et c’est tant mieux. Depuis l’arrivée de Philippe Caserini, nous avons opté pour un autre système qui me plaît avec une pointe et Stefano Henrot et moi qui venons de la deuxième ligne. Cela me convient bien car je bénéficie de davantage de liberté et cela me permet d’être plus à l’aise pour faire la différence. Mais au-delà de mon apport personnel, la victoire était extrêmement importante pour nous dégager un peu de cette zone rouge. Nous y sommes parvenus et c’est bien ce qu’il faut retenir même si nous avons encore commis trop d’erreurs pour être satisfaits pleinement."

Trois buts en une rencontre, c’est beaucoup. Et pourtant, ce ne fut Kevin Cossalter qui inscrivit le but salvateur. "Non et je suis super content pour Marco (NdlR: Crotteux). Il le mérite, il a été blessé, il revient bien et affiche toujours une mentalité énorme pour l’intérêt du groupe. C’est un guerrier qui travaille pour les autres et un joueur très important dans le bloc. Et à sa place, il n’y a pas meilleur que lui dans la série !"