Division 2 Amateurs À Sprimont, Jeffrey Rentmeister se réjouit d’endosser son nouveau rôle de guide.

Après avoir pas mal bourlingué au cours de sa carrière, tant en Belgique qu’à l’étranger, Jeffrey Rentmeister a décidé, fin août, de poser son sac à Sprimont. "Oui, j’avais envie de revenir dans ma région et d’évoluer dans une approche de travail différente. Il y a ici beaucoup de jeunes qu’il faut aider à s’aguerrir, à grandir et je peux leur apporter mon expérience à ce niveau-là. Sans oublier notre objectif collectif : assurer notre maintien le plus rapidement possible."

Au vu du dégraissage effectué par le président Prégardien durant l’intersaison, cela représente une difficulté non feinte… "Oui, c’est juste, c’est un énorme challenge, mais je l’aborde très sereinement et avec beaucoup d’envie. J’ai constaté, dès le premier entraînement avec mes nouveaux coéquipiers, qu’il y avait de la qualité dans le groupe mais, encore une fois, vu le peu de vécu de la plupart de mes partenaires, il y a beaucoup de travail. Et ce rôle de guide que l’on m’octroie n’est pas pour me déplaire."

Un rôle qui s’accompagne de bien plus de responsabilités encore lorsqu’on regarde les chiffres des deux premières journées de Championnat avec zéro point pris, six buts encaissés et un seul inscrit... "C’est vrai, ça fait beaucoup, ou peu selon où l’on se positionne, mais c’est davantage un souci collectif et la défense seule ne doit pas être montrée du doigt. Au contraire, c’est peut-être ce secteur qui affiche le plus de qualités en ce moment. Non, nous commettons bien trop d’erreurs individuelles et ce, dans diverses zones du terrain. Comme un décalage qui ne se fait pas sur un côté, un joueur qui oublie de presser, ou encore, et surtout, un manque de concentration. Ce sont des erreurs de jeunesse et nous en commettrons encore, mais l’idéal serait de les gommer au plus vite…"