Division 3 Amateurs A Anthony Kitenge est le nouveau, et discret, président du RRC Waterloo.

Depuis le départ de Pascal Van Hulle, le club de Waterloo vivait des moments difficiles avec un avenir plus qu’incertain. Ce mardi, au cours d’un nouveau conseil d’administration, le club a acté la nomination d’Anthony Kitenge au poste de président. Un homme d’affaires d’origine congolaise qui avait déjà investi dans le club de Dender en 2015 et qui veut travailler dans l’ombre.


Anthony Kitenge, pouvez-vous vous présenter brièvement ?

"Je suis un homme d’affaires de 40 ans, spécialisé dans l’import-export avec l’Afrique. Je suis un ancien joueur de football, formé au RWDM et à l’Union. Je joue encore avec des amis le vendredi et le dimanche à Uccle et je sais toujours jongler."


Pourquoi avoir accepté ce poste de président à Waterloo ?

"Je suis un homme de défis. Je veux relever ce beau challenge."


Quel est votre projet ?

"Je veux d’abord travailler avec le conseil d’administration et le comité des parents avant d’être visible. Je veux travailler dans l’anonymat et dans le calme, me concentrer sur les vrais projets, à commencer par les jeunes, avant de poursuivre avec l’équipe première."


Vous connaissiez Waterloo avant votre nomination ?

"Très bien puisque j’ai grandi à Uccle, Boitsfort, Rhode-Saint-Genèse et Waterloo. J’ai passé toute mon enfance dans cette région que je connais très bien."


Vous savez donc que le travail ne manquera pas au RRCW…

"Effectivement, il y a beaucoup de travail à fournir pour remettre le club sur pied. Waterloo a besoin d’un comité de gestion qui puisse travailler dans le calme avant d’être visible. Nous allons d’abord nous concentrer sur les volets sportifs et financiers."


Le maintien de l’équipe première à l’échelon national est-il indispensable ?

"Ce sera compliqué mais je ne veux pas que le club connaisse une relégation sous ma présidence. On va se battre pour maintenir l’équipe en D3 amateurs et puis on avisera pour le futur."