Division 3 Amateurs A Suite aux incidents du week-end dernier avec les supporters de la RAAL, les Francs Borains ont décidé de passer à l'attaque.

Les débordements de la rencontre de D3 amateurs Francs Borains - RAAL du 13 janvier (2-1) vont encore faire couler beaucoup d'encre. Cette semaine, les dirigeants de La Louvière et les autorités communales avaient pris des mesures fortes vis-à-vis de leurs supporters. Ce sont désormais les Francs Borains qui annoncent de quoi sera fait la suite des événements.

"Nous allons appliquer la tolérance zéro avec des mesures fortes", annonce le manager Roland Louf. "Nous allons tout d'abord identifier chacun des fauteurs de trouble en collaboration avec la police. Des documents vidéo seront analysés, tout comme les messages qui passent sur les réseaux sociaux."

Mais le club des Francs Borains souhaite surtout marquer le coup juridiquement. "Sur le plan pénal, une plainte contre x sera déposée à l’hôtel de police de Boussu de la part du club et des deux joueurs blessés, Lorenzo Lai et Jason Corbeau , avec constitution de partie civile. Sur le plan civil, nous introduisons une action en réparation selon le préjudice moral et matériel subi que nous sommes train d’évaluer."

© Ferriol

Le club basé à Boussu souhaite également se faire entendre au niveau de la fédération belge. Les deux clubs sont d'ailleurs convoqués le 31 janvier devant le comité sportif de l'ACFF (l'organe francophone de l'Union Belge de football). "Le club de La Louvière aura des comptes à rendre et nous irons pour défendre nos droits", poursuit Roland Louf. "Surtout qu’il existe un vide juridique dans le football amateur. Il y a matière à légiférer et j’espère que les personnes en charge de ce dossier prendront leurs responsabilités"

Au vu des problèmes à répétition causés par les supporters de La Louvière, les Francs Borains veulent des mesures fortes. Le 16 décembre face à Onhaye, des fans de la RAAL avaient déjà interrompus la partie pour des débordements en tribune. "Nous avons envoyé un courrier circonstancié pour interpeller et soumettre la fédération à une série de faits déjà déroulés dans notre championnat. Nous n’affirmons rien mais nous soumettons des points à la réflexion de ceux qui vont devoir poser des gestes forts."

Pour l'avenir proche, tant de leur équipe que des futurs adversaires de la RAAL, Roland Louf se questionne. "Dans quel état d’esprit vont rejouer nos deux joueurs qui se sont fait frapper ? Il y aura eut-être un impact psychologiques de longue durée sur leur carrière. Quelles sanctions le parquet et le comité sportif de l’ACFF vont-ils prendre à l’égard de La Louvière ? Comment vont réagir les différents bourgmestres des entités qui doivent encore recevoir des matchs de la RAAL ? Quel sera l’état psychologique des joueurs qui doivent encore affronter La Louvière ? Vont-ils avoir peur de gagner et de risquer de se faire envahir ?"

Pour rappel, juste après le coup de sifflet final et la victoire des Francs Borains, une centaine de supporters louvièrois s'étaient rués sur la pelouse comme des sauvages. Résultat : Le banc visité a été détruit. Pire, Corbeau, le gardien du RFB s’était pris un coup de poing au visage, tandis que Lai avait reçu un ensemble de plots sur le nez et est rentré au vestiaire en sang.

© Ferriol