Division 3 Amateurs A Jour J pour Frédéric Taquin : l’entraîneur de la Raal a donné rendez-vous ce lundi soir à sa meute à Écaussinnes.

Il s’en souvient comme si c’était hier. Le 25 février dernier, Frédéric Taquin sortait de l’Allianz Arena à Munich où le Bayern, son club favori, venait d’écrabouiller Hambourg (8-0), lorsque la sonnerie de son portable retentit. Au bout du fil, Salvatore Curaba l’avertissant de son choix parmi une trentaine de postulants : il sera bien le T1 de la Raal !

À la veille de dispenser son premier entraînement (ce soir, 20 heures à Écaussinnes), l’ex-coach de Villers-la-Ville a paraphé en notre compagnie la page de garde d’une histoire qu’il espère exaltante à souhait.


Après votre engagement, il a fallu composer un noyau répondant à des critères bien précis…

"Effectivement. Nous avons eu un entretien avec pas moins de 83 joueurs parmi lesquels de réels talents qui ne nous ont pas rejoints pour la bonne et simple raison que leurs prétentions et donc leur mentalité ne correspondaient pas vraiment à la philosophie de notre projet. Et puis, à quoi bon être doué si c’est pour le (dé) montrer seulement de temps à autre ? Nous voulions jeter notre dévolu sur des joueurs avides de s’identifier à l’équipe et prêts à se dépasser en toutes circonstances. Celui qui ne calcule jamais lui permet d’être constant. La formation reçue par chacun était aussi importante à nos yeux. Un exemple, nous tenions à ce que nos défenseurs sachent aussi jouer au ballon…"


Votre effectif ne recèle donc que des valeurs sûres, même au niveau des plus jeunes…

"Nous en sommes persuadés. À ce propos, le tiers du noyau n’excède pas 21 ans, ce qui va nous autoriser à travailler durablement. J’ose affirmer qu’il n’y a que des titulaires en puissance dans ce groupe où l’équilibre et la saine concurrence seront présents en permanence."


Avec tous ces joueurs venus d’horizons les plus divers, la phase d’assemblage risque de prendre un certain temps…

"Il est évident qu’en termes de cohésion, il faudra s’armer de patience mais comme l’état d’esprit positif et le plaisir de transpirer feront d’emblée partie de l’ADN de tout un chacun, je prédis que l’équipe pourra atteindre un bon niveau de croisière en octobre, pas avant."


Votre staff s’assimile aussi à votre profil, celui du guerrier qui ne lâche rien…

"C’est exact. Je sais bien où je veux aller…"