Avec quelle équipe à Genk ?

C. F. Publié le - Mis à jour le

Anderlecht

Wasilewski, Kljestan et Mbokani absents : Ariël Jacobs va devoir trouver des solutions

BRUXELLES Anderlecht n’est pas encore au point de Chelsea qui devra se passer de quatre titulaires pour la finale de la Ligue des Champions, mais Ariël Jacobs devra quand même faire sans trois pions importants pour le déplacement à Genk demain soir.

Wasilewski, qui purge la première de ses quatre journées de punition, Kljestan et Mbokani, qui ont abusé des cartes jaunes, seront absents à la Cristal Arena . Comment les remplacer pour l’une des rencontres les plus compliquées de la saison ?

L’arrière droit

Tout porte à croire qu’Odoi, très bon à Bruges dimanche, remplacera Wasilewski dans le cœur du Limbourg. Sauf que l’ancien Trudonnaire a très bien dépanné à gauche au Jan Breydelstadion et que Deschacht est toujours très incertain. Odoi pourra donc rester à gauche et Gillet retrouverait alors le poste de back droit. Cette option paraît quand même peu probable. En cas de blessure de Deschacht, Lukaku recevrait sans doute une nouvelle chance.

Notre choix : Denis Odoi

Le milieu central

Roland Juhasz, lui-même, l’a dit : Gillet peut très bien reprendre le rôle de Kljestan à Genk. Le Liégeois avait d’ailleurs évolué dans un rôle assez similaire lors du dernier déplacement à Sclessin, avec un certain succès même. Son gros abattage y compense mieux son manque de réussite offensif actuel. Seul doute : Mbenza espère vraiment connaître sa première titularisation à cette occasion. Il nous l’a confié à la sortie du stade de Bruges.

Notre choix : Guillaume Gillet

L’attaquant

Mbokani est actuellement le seul joueur vraiment en forme dans la zone offensive d’Anderlecht. Son remplacement demain s’annonce le plus ardu. De Sutter est prêt à jouer, mais il ne jouit pas vraiment de la confiance de Jacobs. L’entraîneur a souvent joué avec Suarez en pointe quand Mbokani était absent. L’Argentin s’en est souvent très bien sorti, mais serait-il bon de le placer au cœur de la défense adverse et donc de ramasser les coups alors que son genou est très douloureux (il a encore quitté le Jan Breydelstadion en boitant dimanche) ? Dans un rôle plus en retrait, il peut s’épargner un peu plus.

Notre choix : Tom De Sutter



Notre onze pour demain :
Proto, Odoi-Kouyate-Juhasz-Deschacht, Gillet-Biglia, Suarez-Kanu-Jovanovic, De Sutter
© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner