Hawsawi: “Gerets et Preud’homme m’ont aussi conseillé”

Th. R. Publié le - Mis à jour le

Anderlecht

Hawsawi a déjà ses amis en Belgique. Et Gerets pourrait en faire partie

Flash-back. En 2009, Eric Gerets établit ses quartiers du côté d’Al Hilal, un club saoudien qui passait alors pour une vaste brousse aux yeux d’un public belge un peu décontenancé à l’idée de voir son meilleur entraîneur quitter Marseille pour un lieu nébuleux. L’histoire ne retiendra pas qu’à son arrivée, la première décision de Gerets fut de nommer Osama Hawsawi au titre de capitaine. Depuis, certains racontent que les liens d’amitié entre eux ne se sont déformés. “Je n’ai plus eu Eric au téléphone depuis longtemps mais je sais qu’il m’a conseillé à Anderlecht. Enfin, il serait plus juste de dire que les dirigeants anderlechtois l’ont appelé pour se renseigner à mon sujet. Mais ils ont fait la même chose en appelant Preud’homme vous savez.”

D’autres sources prétendent qu’Eric Gerets avait pourtant précédé l’appel, poussant directement Anderlecht à se jeter sur un joueur aussi complet.

En attendant, le transfert d’Hawsawi aura aussi laissé quelques plaies au pays. Du côté d’Al Hilal, son départ reste aujourd’hui coincé dans la gorge de supporters, digérant mal de voir leur joueur vedette filer. “Je sais que cela a fait beaucoup de bruit, mais j’espère que tout cela s’est calmé. Tous les Arabes que je rencontre ici ne me parlent pas de cela. Je continuerai à jouer pour mon pays.”

Équipé hier de plusieurs amis, Osama Hawsawi a déjà tourné la page d’Al Hilal. Seul Eric Gerets pourrait encore le rappeler à son passé. “Dites-lui qu’il peut m’appeler quand il a envie.” Le message est passé.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner