Rangnick: “Ce n’était pas le bon moment”

Th. R. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Anderlecht

Ralf Rangnick aurait pu se retrouver à la place de John van den Brom hier

SALZBOURG On ne sait trop s’il a pu croiser Ralf Rangnick (désormais directeur technique à Salzbourg) dans les allées du stade autrichien mais John van den Brom ne semblait pas trop s’en préoccuper. “Il ne faut pas trop se focaliser sur le résultat de ce soir. Auquel cas, vous risquez d’oublier que Salzbourg reprend son championnat la semaine prochaine alors que nous venons seulement de disputer notre premier match sérieux. J’ai vu de mauvaises choses au niveau défensif mais je m’en voudrais de ne pas souligner les bons aspects. La rentrée des jeunes (Tarfi et Praet) en fait partie.”

S’il avait hier soir agrippé les derniers mots de ce discours, Ralf Rangnick aurait sans doute sursauté.

Pressenti pour devenir le successeur d’Ariël Jacobs, le mentor allemand aura finalement préféré décliner cette option au terme d’un entretien marathon avec Herman van Holsbeeck. La rumeur voulait alors que Rangnick se soit présenté avec de véritables dossiers sur tous les joueurs anderlechtois après avoir visionné l’intégralité des matchs de playoffs. “Non, je n’avais pas tout vu mais je trouve normal de préparer correctement un entretien. J’ai eu une conversation prenante avec Monsieur Van Holsbeeck, centrée uniquement sur le football. J’ai découvert quelqu’un de fascinant mais ce n’était tout simplement pas le bon moment.”

Car, au même moment West Brownich frappait également au portillon. Alors, certes, l’heure d’un Rangnick anderlechtois n’avait sans doute pas encore sonné mais, au-delà du timing, l’ancien maître de Schalke souhaitait aussi pouvoir changer les meubles bruxellois et rajeunir les cadres. “C’est vrai qu’Anderlecht était peut-être trop vieux pour ma vision. Quand je vois l’équipe que vous avez aligné dimanche soir à Salzbourg et les jeunes qui sont montés à la mi-temps, je suis positivement étonné. Regardez seulementleurs dates de naissance. Il faut jouer avec les jeunes. L’explication de l’inexpérience ne tient pas si vous vous fiez au cas de Dortmund. Ils sont capables d’enchaîner les matchs sans souci, cela relève de la simple biologie. Et puis, vous les voyez progresser de match en match. C’est fulgurant.”

En jetant hier un œil sur Praet et Tarfi, van den Brom ne pouvait d’ailleurs qu’opiner.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner