Van Holsbeeck: “Je n’ai jamais vu cela en quinze ans”

Thibaut Roland Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Anderlecht

Le manager du Sporting devra gérer l’échec du transfert de Suarez au CSKA Moscou

ANDERLECHT On attendait encore un demi-tour après avoir vu Matias Suarez rentrer en Belgique dépité. L’échec des tests médicaux demandés par le CSKA Moscou laissait craindre le pire mais, en voyant le container de déménagement présent chez lui, beaucoup espéraient encore que les angles pourraient s’arrondir et son transfert s’arranger. Absent hier soir au stade Constant Vanden Stock où les programmes du Matchday distribués titraient “Gracias Mati” , l’Argentin aura laissé Herman Van Holsbeeck s’exprimer sur le dossier : “Je viens vous dire que le transfert de Matias ne va pas se faire. Les trois jours passés à Munich pour les tests médicaux ont fini par faire douter les dirigeants de Moscou. Entre les deux clubs, tous les papiers étaient signés et renvoyés. C’était fait. En quinze ans de métier, je n’ai jamais vu cela.”

L’objet du scandale ? Un tendon rotulien toujours enflammé malgré le repos et les traitements prescrits par le staff médical anderlechtois au cours des derniers mois : “Soyons clairs, Matias n’est pas gravement blessé. Il s’agit de quelque chose de bénin et il pourrait presque jouer demain. Mais les dirigeants de Moscou ne veulent pas prendre le risque de le voir rechuter et de tout de même le voir passer par la table d’opération dans trois ou quatre mois. Franchement, je les comprends. Lorsque l’on met 16 millions d’euros sur la table, on en veut pour son argent.”

Malgré les sourires distribués (“si l’on voit les choses positivement, on se dit que l’on récupère tout de même le Soulier d’Or”), le manager anderlechtois avait compris quelques heures plus tôt que les plans d’Anderlecht venaient de retomber au point zéro. Car alors qu’en coulisses, le Sporting s’apprêtait sans doute à relancer une offre pour Niklas Moisander (la première ayant été immédiatement refusée par l’AZ), le club devra se serrer la ceinture à double tour en espérant voir l’argent de la Ligue des Champions tomber. “Je sais que l’entraîneur aimerait bien transférer un vrai défenseur central. Comme vous, j’ai vu aujourd’hui que l’on devait composer avec Deschacht et Wasilewski mais cela n’a pas mal fonctionné. Je le faisais déjà avec Jacobs et je vais devoir ici aussi expliquer à John quelle est notre situation financière. On a toujours géré le club en bon père de famille, ce n’est pas maintenant que cela va changer.”

A l’heure qu’il est, le transfert de Moisander n’est pas encore condamné mais toutes les préoccupations de Van Holsbeeck s’attardent sur Suarez : “Il y a deux solutions. Le traiter comme pendant les playoffs ou l’opérer. Je ne suis pas médecin mais j’opterai pour l’opération. Cela mettra 4 mois mais il nous aidera pour la deuxième partie de saison.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner