Mehdi Bayat : "Charleroi exclu de la D1? Arrêtons les délires !"

Manu Salvé Publié le - Mis à jour le

Charleroi

Au Mambourg, on tombe des nues ce matin suite à la menace "télévisuelle" planant sur le Sporting

CHARLEROI Le téléphone de Mehdi Bayat surchauffe depuis quelques heures... "Nous n'avons pas encore reçu le courrier dont question", nous explique le directeur commercial du club et par ailleurs auteur de l'accord avec Belgacom TV remis en question par la Ligue Pro selon nos confrères de Sudpresse. "Je suis heureux d'apprendre que la Ligue communique donc avec ses clubs via la Presse... Très bien, j'attends le facteur, alors !"

Mais encore... "Je n'ai aucun commentaire de fond à faire sur d'éventuelles choses entre la Ligue et Charleroi car nous sommes tenus à des clauses de confidentialité. Après, si Ludwig Sneyers tient à le faire de son côté, c'est son droit mais il devra en assumer les conséquences. Cette nouvelle histoire me rend fou. Cela en devient vraiment surréaliste. On est donc en train de redessiner la carte du football belge en fonction des partenaires des clubs. Charleroi, qui a sportivement gagné le droit de jouer en D1, serait donc exclu sur cette base par la Ligue ? Puis par l'Union belge, l'UEFA, la FIFA et le comité olympique ou que sais-je encore, alors ? Il faut arrêter les délires, là ! Il y a toujours des solutions à trouver. Et puis, si on ne joue pas en D1, Waasland n'y joue pas non plus, alors, puisque Belgacom est également partenaire là-bas..."

Mehdi va encore plus loin : "Revenons les pieds sur terre ! Car si on part sur le principe d'une exclusion de Charleroi, il faut donc exclure Waasland aussi et aller rechercher Eupen... qui travaille aussi avec Belgacom ! Que le futur champion de D2 se méfie s'il est également sous contrat avec Belgacom. Si on travaille ainsi, alors, arrêtons les championnats et demandons aux sponsors de s'occuper de tout ! Nous avons pour notre part demandé à Ludwig Sneyers de pouvoir nous exprimer sur ce point lors de la prochaine A.G. des clubs de la Ligue pro. Nous n'avons rien fait de mal et souhaitons toujour discuter de tout cela, sereinement, lors de cette assemblée. Quant à nos supporters, je crois qu'ils comprennent notre position et nous soutiennent."

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner