Gorius : “Toujours considéré le Standard comme un grand”

Kevin Sauvage Publié le - Mis à jour le

Malines

Julien Gorius s’attend à une rencontre très compliquée demain soir à Sclessin

MALINES Enchaînant les résultats en dents de scie, Malines se rendra demain soir à Liège avec l’intention de remettre les pendules à l’heure. Julien Gorius, le capitaine malinois, sait que la tâche qui attend les siens sera très compliquée.

“Il n’y a jamais un bon ou un mauvais moment pour venir jouer au Standard. Avec Malines, on sait que ce sont toujours des rencontres délicates face à une bonne équipe et dans un stade rempli où règne une atmosphère particulière.”

Malgré le début de championnat difficile du Standard, Julien Gorius a toujours respecté cette équipe.

“À n’importe quel moment de la saison, vous tomberez toujours face à une équipe du Standard compétitive. J’ai toujours considéré le Standard comme un grand de notre championnat et ce, malgré le départ difficile. Le Standard a retrouvé une efficacité offensive. Leur coach dit que le duo Tchite-Cyriac est peut-être le meilleur du championnat. Il n’a pas tort.”

Pointant à la onzième place au général, Malines ne vit pas une saison de tout repos.

“On marche par série. Les cinq premiers matches étaient bons. Les cinq suivants étaient catastrophiques. Enfin, lors des quatre dernières rencontres, nous n’avons pas su aligner deux victoires.”

Pourtant, pas question de douter dans le vestiaire où l’ambiance est toujours au beau fixe.

“Exactement. On sait d’où on vient. Il y a de la qualité dans le groupe et ça va finir par tourner en notre faveur. Pour ce qui est de l’ambiance, elle a toujours été parfaite à Malines. C’est la base de tout. On ne peut pas baisser la tête.”

Après Saint-Trond , Malines dispose de la défense belge la plus perméable avec 27 buts encaissés. Certains pointent alors un manque de qualité dans l’effectif de Marc Brys.

“C’est faux. Il suffit de regarder notre défense. Elle est inchangée depuis la saison dernière. Lors du dernier exercice, nous avions la troisième défense de l’élite et aujourd’hui, avec les mêmes jou-eurs, nous sommes en bas de tableau. On ne peut donc pas avoir perdu nos qualités du jour au lendemain.”

Demain soir, Julien Gorius espère bien recroiser la route de son ancien coéquipier, Yoni Buyens.

“J’espère qu’il sera sur la pelouse car je l’apprécie beaucoup. C’est un garçon à la mentalité exemplaire. Je lui souhaite de retrouver une place de titulaire. C’est un bosseur et le Standard a besoin de ce genre de joueur.”

© La Dernière Heure 2011

Publicité clickBoxBanner