Gonzague Vandooren ne dirait pas non à Mons

K. C. Publié le - Mis à jour le

Mons

Le Mouscronnois, qui ne rempilera pas au Lierse, veut se rapprocher

MONS Côté montois, ce Lierse-Mons échappe à l’ennui grâce au récent changement d’entraîneur. Au Lierse, par contre, on cherche désespérément des sources de motivation. Gonzague Vandooren traduit le dépit de mise à la Chaussée du Lisp avec sa spontanéité habituelle : “C’est triste de dire cela alors qu’on n’est qu’en mars mais les huit derniers matchs n’auront aucun intérêt. Vite que la formule du championnat change !”

La fin de la retraite d’Enzo Scifo à Mons a fait plaisir à beaucoup de personnes, à commencer par ses anciens joueurs à Mouscron. “Mons est ce qui pouvait lui arriver de mieux”, estime l’arrière-gauche. “J’espère de tout cœur qu’il parviendra à y faire de l’aussi bon boulot qu’à l’Excel.”

Il y a quelques jours, la direction lierroise a informé que les routes du club et de Vandooren se sépareraient au terme de la saison. Le principal intéressé acquiesce : “L’idée était de prolonger d’une saison mais nous ne sommes pas parvenus à un accord. Même si le Lierse est un chouette club, les contraintes quotidiennes commençaient à peser. Mais j’assume car j’avais choisi de ne pas déménager.”

Il n’en a pas fallu davantage pour faire dire à certains que Vandooren effectuera son retour à Mouscron dans quelques mois. “Les contacts datent de janvier mais cela dépend de plusieurs paramètres. À choisir, j’aimerais rester en D1. Mons ? Évidemment que cela m’intéresserait. J’y retrouverais Nicaise avec plaisir. C’est un gars attachant, malgré l’étiquette qu’on lui a collée.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner