Le Postollec à Mons pour 3 ans

Kevin Centorame Publié le - Mis à jour le

Mons

L’arrivée du médian, qui clôture sans doute le mercato montois, fut le point d’orgue d’un vendredi bien chargé

MONS La nouvelle était dans l’air du temps. Elle a été officialisée ce vendredi matin : Flavien Le Postollec, qui a cassé son contrat à Eupen en début de semaine, s’est lié avec le RAEC Mons pour une durée de trois ans. Le Franco-Ivoirien de 28 ans, “heureux d’avoir trouvé un club stable et sérieux”, sera à la disposition d’Enzo Scifo à partir de la semaine prochaine. Il devra, dans un premier temps, combler le retard de préparation inhérent à sa mise à l’écart à Eupen.

Pas sûr, de toute manière, que l’opération soit d’emblée avalisée par l’Union Belge. Même si le procédé utilisé est différent, on se souvient que le transfert à Lokeren de Saglik, qui avait utilisé la loi de 78, n’avait été validé qu’après plusieurs semaines de procédure. “En attendant, le joueur est désormais sous contrat chez nous pour une durée de trois ans”, appuie Alain Lommers.

À moins d’une opportunité de dernière minute, voilà qui devrait clôturer le mercato montois, qui avait attiré Le Postollec au Brussels il y a six ans. “Le président Vermeersch et moi l’avions recruté à Lille au même titre qu’Owana”, se souvient le directeur sportif montois. “C’est un joueur de qualité, qui a prouvé la saison dernière qu’il était toujours au top. Il était le numéro un sur notre liste car, en plus de qualités footballistiques, Flavien est un vrai professionnel.”

L’arrivée du natif d’Abidjan comble un vide existant depuis le retour de Mamoutou N’Diaye à La Gantoise. “Flavien est un vrai récupérateur néanmoins adroit balle au pied”, poursuit Mbuyu. “Beaucoup d’agents nous ont proposé des soi-disant top joueurs mais Le Postollec était le meilleur choix possible.”

Il ne reste plus à ce dernier qu’à se faire une place au soleil sur l’échiquier d’Enzo Scifo, où toutes les places sont désormais dédoublées. “Cela fait des mois que je souhaite sa venue”, reconnaît l’entraîneur montois. “Il n’est pas là pour remplacer quelqu’un mais pour bonifier le groupe, qui se réjouit d’ailleurs de son arrivée.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner