Henkinet a-t-il encore un avenir à Sclessin ?

K. S. Publié le - Mis à jour le

Standard

La probable arrivée d’Olivier Renard pourrait faire reculer d’un cran le Berlozien

LIÈGE En juillet dernier, le Standard, par l’entremise de son président, Roland Duchâtelet, allait chercher Laurent Henkinet, alors encore blessé au genou et en pleine rééducation.

Le jeune portier de 18 ans qui avait réalisé de très belles prestations avec les Trudonnaires, notamment à Sclessin, avant de se blesser, réalisait ainsi le plus grand rêve de sa carrière. “Je ne réalise pas ce qui m’arrive. C’est un rêve qui se concrétise pour moi. Je suis supporter du Standard depuis toujours” , nous déclarait-il le jour de sa signature en bord de Meuse.

Plusieurs mois plus tard, Laurent Henkinet s’est parfaitement remis de sa blessure. Cependant, il n’a pas foulé une seule fois la pelouse de Sclessin depuis qu’il y est arrivé. En effet, le Berlozien est relégué à la troisième place dans la hiérarchie des portiers rouches derrière Bolat et Moris.

Pourtant, Henkinet devait rentrer en concurrence avec celui qui va terminer la saison en qualité de numéro 1.

“Lorsque j’ai signé, on m’a dit que ce serait pour être en concurrence avec Moris pour la place de numéro 2. Je suis un peu excité mais aussi stressé car le Standard, c’est une autre dimension” , précisait encore Henkinet en juillet dernier.

Aujourd’hui, le jeune gardien est en manque de temps de jeu et cela pourrait ne pas s’arranger la saison prochaine si d’aventure Olivier Renard effectuait son retour au Standard.

“L’arrivée de Renard ? Je ne sais pas vraiment comment je dois la prendre. Actuellement, je suis troisième gardien dans la hiérarchie (Ndlr : deuxième suite à la blessure de Bolat) et j’ai peur de devoir encore reculer d’un cran si ce transfert se concrétise. Mais pour le moment, il n’y a rien de définitif en ce qui concerne Renard” , a déclaré Henkinet à Voetbalbelgie.be .

Dans l’état actuel des choses, Laurent Henkinet ne sait donc toujours pas de quoi son avenir sera fait. “Pour le moment, je n’ai pas encore eu de contact avec la direction du club. Il est certain que j’aimerais avoir du temps de jeu.”

Ancien Trudonnaire, Laurent Henkinet s’est également dit attristé par la relégation de son ancien club en D2.

“Cela me fait de la peine. C’est tout de même avec ce club que j’ai découvert la division 1. C’est vraiment dommage. J’aurai espéré jusqu’au bout.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner