L'intérêt du Lokomotiv pour Defour est concret

David De Myttenaere Publié le - Mis à jour le

Exclusif
Standard

La réunion entre les représentants du Standard et du Lokomotiv Moscou vient de se terminer. L'intérêt russe est concret et permettra la poursuite des négociations dans les prochains jours. Defour et Witsel ne seront en tout cas pas dans le bus des joueurs en direction de Ciney pour le match amical contre Tubize

LIEGE Il n'y aura pas de fumée blanche ce soir dans le dossier du transfert de Steven Defour. Les dirigeants du Lokomotiv Moscou se sont rendus cet après-midi à Sclessin pour discuter avec les dirigeants liégeois et l'agent du joueur, Paul Stefani, mais aucun accord ne sera conclu aujourd'hui. L'intérêt russe est en tout cas concret et les montants évoqués devraient permettre la poursuite des négociations dans les prochains jours. De son côté, Steven Defour est très intéressé par l'offre de l'actuel 8e du championnat de Russie. A sa sortie de la réunion, Paul Stefani, l'agent du capitaine du Standard, a d'ailleurs déclaré que son poulain voulait d'abord se rendre à Moscou afin de visiter les installations du club. Mais selon le représentant hollandais du Lokomotiv, ce point n'aurait pourtant pas été évoqué lors de la discussion. Le dossier n'est donc pas encore clos mais un dénouement rapide est loin d'être exclu.

Witsel et Carcela sur le départ

Le départ de Carcela est imminent depuis la négociation entre le Standard et le Spartak Moscou, il y a dix jours. Le transfert de Witsel fait l’objet de négociations avancées suite à l’intérêt concret de Benfica. Aujourd’hui, le troisième dossier chaud, concernant le départ de Defour, fera, lui aussi, l’objet de négociations entre clubs.

Le Lokomotiv Moscou, 8e du championnat russe à la mi-parcours et qui disputera le mois prochain le 4e tour préliminaire de l’Europa League, vient à Sclessin ce mardi pour négocier le transfert du capitaine liégeois !

Sa situation est similaire à celle d’Axel Witsel. À 23 ans, le médian a fait le tour de la question au Standard et n’est pas opposé l’idée de signer en Russie. Il y a un an, Lucien D’Onofrio lui avait fait la promesse qu’il ne lui mettrait pas de bâton dans les roues en cas d’offre qui arrangerait toutes les parties. L’ex-boss de Sclessin est parti mais la nouvelle direction veut respecter les engagements pris la saison passée.




© La Dernière Heure 2011

Publicité clickBoxBanner