Riga: "l’arbitrage a compté et comptera au final"

D. D.M. Publié le - Mis à jour le

Standard

José Riga ne s’étend pas sur le sujet : “On ne lâche rien, même dans la difficulté”

LIEGE José Riga garde le cap. Contre vents et marées. Lisez les mauvais résultats qui s’enchaînent et les forfaits qui s’accumulent.

“On ne lâche rien” , lance le coach du Standard. “L’attitude des joueurs ne montre pas qu’ils préparent la saison prochaine. Moi non plus. Je n’ai par exemple pas donné de jour de repos malgré l’enchaînement des matches. Même si la chance est minime, on la joue à fond. Pas besoin de motiver les joueurs même s’il est vrai que certaines choses minent un peu le moral.”

José Riga fait allusion au fait que le Standard a rarement été récompensé de ses efforts.

“J’ai revu le match à Bruges et le résultat n’est pas révélateur de ce qu’on aurait pu obtenir” , dit l’entraîneur qui regrette aussi le penalty non accordé à Nacho Gonzalez.

“Ceux qui ont vu nos matches peuvent tirer les conclusions. Si une décision arbitrage est pénalisante dans un match où tu es archi dominé, cela peut passer. Là, ce n’est pas le cas. Il est clair que l’arbitrage a déjà compté et comptera au final.”

Mais José Riga ne veut pas s’étendre sur le sujet.

“On veut encore répondre présent, même dans la difficulté. C’est à l’image de notre saison. À domicile, on sait que c’est différent et pourquoi. Parce que nos supporters sont très présents malgré une saison difficile.”

Heureusement pour le Standard, ses concurrents ne survolent pas non plus les débats : La Gantoise n’a pas profité du faux pas des Rouches à Bruges. La quatrième place, et sans doute seulement elle, reste jouable.

“Il faut être lucide mais rien ne sert de spéculer. On se concentre sur nos matches mais on n’a pas notre sort en main, contrairement à nos concurrents. Suivants les résultats, ce sera rien, la quatrième place, la troisième place… On verra.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner