Ron Jans : "la vitesse et la technique l'ont emporté sur le physique"

Rédaction Web Publié le - Mis à jour le

Standard

Les joueurs de Charleroi et du Standard ont réagi au micro de VOO après la rencontre

CHARLEROI C'est naturellement déçu que les carolos ont réagi aux questions de nos confrères de VOO Foot. Du côté rouche, on était naturellement plus souriant et on insistait sur la grande rencontre d'Imoh Ezekiel.

Parfait Mandanda (Gardien de Charleroi) : "On encaisse un but de ma faute sur le lob de Buyens où je suis trop avancé. Il ne faut cependant pas baisser les bras après ce résultat et continuer à travailler. On a beaucoup soufferDevant ça allait très vité, réduit à 10, c'était difficile. Le coach nous avait dit de faire attention à la vitesse d'Ezekiel mais ca n'a rien changé. Le match de la semaine prochaine sera tout autre et on espère oublier cette défaite en remportant cette rencontre."

Yoni Buyens (milieu de terrain du Standard): "Ce n'est pas mon premier doublé pour le Standard puisque j'avais déjà réussi à en faire un contre le Beerschot la saison passée. Je suis content de cela, mais le plus important était de remporter ce match. Sur le premier but, je vois le gardien carolo avancé et je tente le lob. Je pense tout d'abord qu'il file au-dessus, c'est pour cela que je n'ai pas directement explosé de joie. Concernant le match, il faut bien reconnaître que la carte rouge de Dzinic nous a rendu la tâche plus facile. Mais cependant, il ne faut pas que ce fait de match diminue les mérites d'Ezekiel qui leur a vraiment fait mal avec ses appels incessants. Tout le monde est en tout cas très content d'être récompensé du travail accompli en semaine."

Reginal Goreux (arrière droit Standard) : "On s'est fait peur en première mi-temps. On s'attendait à une belle présence physique de Charleroi, mais on a réussi à leur faire mal dans la profondeur et à décrocher cette victoire."

Yannick Ferrera (entraineur de Charleroi) : "On était vraiment bien dans le match durant les 20-25 premières minutes où on a vraiment bien rivalisé, voire même été supérieurs au Standard. Mais contre les grandes équipes les erreurs se paient cash et à dix contre onze cela devient très difficile. A la mi-temps, j'ai dit à mes joueurs de tenter de les faire douter, ce qu'on a réussi à faire avec le but de Bojovic. Malheureusement, cela n'a pas duré très longtemps puisque le Standard a directement su reprendre deux buts d'avance. On a ensuite toujours continué à jouer l'offensive, mais c'était avec le risque de prendre beaucoup de buts comme aujourd'hui. On encaisse pas nécessairement beaucoup de buts sur phase arrêtées, mais quand on est mené au score, on perd de la concentration. C'est juste pour cela qu'on prend plus de buts."

Ron Jans (entraineur du Standard) : "J'ai dit dans les vestiaires à mes joueurs : "Qui a dit que nous ne pouvons pas marquer ?". Aujourd'hui, nous avons montré un beau visage avec plusieurs joueurs différents capables de faire trembler les filets. Le match d'ajourd'hui, c'était l'opposition entre le physique et la vitesse/technique. Ce sont ces deux dernières qui se sont imposées. Le fait d'être en infériorité numérique n'était pas forcément un avantage. On a été incapables de marquer contre leLierse dans la même situation. Ici, on encaisse un but en début de deuxième période, mais on parvient directement à marquer dans la foulée. La semaine prochaine, nous devrons confirmer contre Malines, une équipe redoutable à domicile.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner