Seijas : “Gagner pour les supporters”

K. S. Publié le - Mis à jour le

Standard

Luis Seijas veut offrir une deuxième victoire dans ces PO1 à ses fans

LIEGE Tout comme José Riga, Luis Seijas atteste de la déception du groupe après la dernière défaite à Sclessin face au RC Genk. “On méritait bien plus vu notre prestation. Si on regarde la possession et le nombre d’occasions, on était loin devant mais au final, on ressort de ce match avec une nouvelle défaite, c’est très frustrant. Il faut aussi reconnaître l’efficacité de Genk.”

Si l’Europa League semble quasiment inaccessible, Luis Seijas refuse d’abandonner. “Mathématiquement, c’est toujours possible, mais on sait que ce sera difficile car on n’a plus notre sort entre nos mains. Il faut absolument gagner les deux derniers matches et espérer que Gand s’incline à domicile face à Genk.” Mais ce n’est pas avec toutes ces spéculations en tête que les Rouches aborderont la rencontre ce soir. “On ne doit pas y penser. On doit juste l’emporter, pour les supporters d’abord et pour nous ensuite.”

Pour s’imposer face à Gand et ainsi célébrer ainsi un deuxième succès (après celui face à Bruges 2-1 en phase classique) face à une grosse cylindrée, les Liégeois devront absolument être plus consistants sur 90 minutes. “On doit retenir les leçons de nos erreurs du dernier match. Il faut surtout afficher la même mentalité que face à Genk et surtout marquer plus. Je pense que si nous avions marqué 50 % de nos occasions, nous aurions inscrit quatre ou cinq buts.”

L’international vénézuélien revient également sur sa première saison dans notre championnat. “J’ai eu du mal à revenir dans le coup car je n’ai pas vraiment eu de vacances pendant l’hiver. J’ai ainsi perdu le rythme. En terme de matches joués, je peux être satisfait mais certainement pas pour ce qui est des résultats.” Si le Standard n’obtient pas son ticket européen, Seijas considérerait alors que le club a échoué. “Oui, il y a eu beaucoup de changements, mais le Standard reste le Standard. Le minimum pour ce club est d’obtenir un ticket européen.”

En PO1 , Luis Seijas est associé à Nacho Gonzalez. Le Vénézuélien aime évoluer aux côtés de l’Uruguayen. “On s’entend très bien sur et en dehors du terrain. On passe beaucoup de temps ensemble et cela se ressent sur le terrain. Grâce à son expérience, son intelligence et sa vista, Nacho rend meilleurs tous les joueurs qui évoluent à ses côtés.”



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner