Drogba entre dans la légende

M. M. Publié le - Mis à jour le

Vidéo
Football

Les Reds ont attendu trop longtemps avant de sonner la charge de la révolte

LONDRES envoyé spécial en Angleterre Michel Matton

Après Gianluca Vialli et Carlo Ancelotti, Roberto Di Matteo est devenu le troisième mentor italien à ramener la Cup à Stamford Bridge. La quatrième en réalité depuis le lifting intégral de Wembley et une fois de plus, Drogba aura été exact au rendez-vous en inscrivant son but traditionnel (4 buts en 4 finales, du jamais vu).

Pour tout vous dire, Chelsea n’a pas dû forcer son talent et encore moins puiser dans ses réserves pour imposer sa loi à un adversaire à court d’imagination et de synchronisation dans l’aboutissement de ses offensives et ce, malgré le louable rayonnement habituel de son valeureux capitaine, Gerrard.

Tout au plus les Blues durent-ils resserrer leur garde après la réduction du score. Dix minutes à peine suffiront aux Londoniens pour jeter les bases suffisantes de la victoire, Ramires répondant présent à une habile ouverture de Mata pour surprendre un Reina pas encore à température (1-0).

Presque dans la foulée, Cech sortait la parade adéquate pour repousser un tir de Bellamy (14e) et ce fut à peu près tout ce qu’il y eut à relever au cours d’une première période sans saveur particulière.

Même retard à l’allumage pour Liverpool dès le début de la reprise. Lampard sollicitait Drogba et l’Ivoirien, très à l’aise pour mystifier Skrtel, achevait le travail d’un imparable envoi croisé (2-0).

Les Reds eurent toutefois cet orgueil de bon aloi qui n’autorise à aucun prix de capituler avant le coup de sifflet final. Monté au jeu depuis peu, Carroll se jouait de Terry pour catapulter le ballon dans le plafond (2-1).

S’en suivit alors un forcing quasi incessant des Scousers que Suarez aurait pu matérialiser à la 73e sans une nouvelle intervention décisive de Cech. L’ultime quart d’heure s’annonçait intense et torride.

Il le fut avec cette tête de Carroll sauvée à même la ligne par Cech, au-delà selon l’auteur du heading . Les cinq minutes de temps additionnel ne changeront rien à l’épilogue de cette finale et pour la première fois de sa carrière de manager, Dalglish devra laisser le dernier mot à Chelsea après dix succès et trois nuls, toutes compétitions confondues.

Cech; Bosingwa, Ivanovic, Terry, Cole; Kalou, Lampard, Mikel, Ramires (77e Meireles), Mata (90e Malouda).; Drogba.

Reina; Johnson, Agger, Skrtel, Enrique; Henderson, Gerrard, Spearing (55e Carroll), Downing; Bellamy (79e Kuyt), Suarez.

M. Dowd.

Mikel, Agger, Suarez.

11e Ramires (1-0), 52e Drogba (2-0), 64e Carroll (2-1).



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner