Football

Les Blues n'ont pas dû forcer leur talent pour venir à bout des Mexicains de Monterrey (3-1)

MONTERREY Ce jeudi, Chelsea disputait aux Mexicains de Monterrey le droit de retrouver les Corinthians dimanche en finale du Mondial des clubs.

Jamais un Belge n’avait disputé cette compétition avant Eden Hazard.

Cela s'est bien passé pour le Diable et ses coéquipiers. Ils n'ont pas dû forcer leur talent pour vaincre Monterrey 3-1. Les champions d'Europe se sont imposés sur des buts de Juan Mata (17), Fernando Torres (46) et du Mexicain Darvin Chavez contre son camp (48), Monterrey sauvant l'honneur par Aldo De Nigris dans le temps additionnel (90+1).

Ils joueront donc la finale dimanche.

Une premier trophée avec les Blues?

Eden Hazard l’avait clairement exprimé au moment de signer en faveur des Blues  : “je suis venu à Chelsea pour gagner des trophées.”

Seul problème, les Londoniens ont plutôt fait l’inverse depuis le début de la saison en laissant filer le Community Shield contre Manchester City (2-3) et en se faisant balayer par l’Atletico Madrid en Supercoupe d’Europe (1-4) avant de se faire éliminer de la Ligue des Champions. Et ce ne sont pas les 10 points de retard sur Manchester United en championnat qui vont embellir le tableau.

Collectivement, les Blues sont très loin de leurs objectifs. Individuellement, Eden Hazard “est en train de grandir” comme le soulignait Marc Wilmots lors de sa visite en nos locaux.

Le sélectionneur aura d’ailleurs l’occasion de juger sur pièce puisqu’il a prévu d’assister à Chelsea - Arsenal le 20 janvier prochain.

Les quatre premiers mois passés par le Diable à Chelsea dessinent l’idée d’un joueur qui a flambé à ses débuts avant de rentrer dans le rang, à l’image de son équipe.

En Angleterre, la rapidité de son adaptation a surpris. Le calendrier relativement léger de Chelsea a bien sûr facilité la tâche au joueur qui a également eu l’intelligence d’afficher un visage très altruiste très apprécié par un vestiaire, où malgré la barrière de la langue qui perdure, il s’est rapidement adapté.

Et si Hazard a avoué avoir été touché par le limogeage de Di Matteo, il a rapidement tourné la page. “Nous avons un nouveau manager maintenant et nous devons nous concentrer pour avoir le meilleur classement possible en championnat, aller aussi loin que possible en Coupes, pour bien jouer et pour gagner autant de trophées que nous le pouvons” , expliquait-il dans The Independent .

La prise de pouvoir de Benitez n’a pas changé le statut de titulaire indiscutable de l’ancien Lillois. Au contraire d’Oscar par exemple. Mais cela n’a pas empêché l’Espagnol de tancer un peu Hazard la semaine passée. “Jusqu’à présent, il réussit plutôt bien à Chelsea” , avait-il reconnu. “Mais il peut aussi encore beaucoup mieux.”

La réponse ne s’est pas fait attendre, Hazard délivrant trois passes décisives à Fernando Torres en deux matches. Comme pour être mieux en adéquation avec sa soif de titre qu’il a l’occasion d’étancher au Japon.



© La Dernière Heure 2012