Football

Il signe aujourd'hui un contrat de Premier League dans le club de D2 anglaise

BRUXELLES Emile Mpenza a enfin un club. Il s'agit de Plymouth Argyle, un club de la Championship , la D2 anglaise. Aujourd'hui, Emile passe des tests médicaux, pour ensuite signer un contrat d'un an, sans option d'achat. Si le club lui plaît, il signera pour plusieurs années en décembre, à moins qu'il ne soit transféré pour une grande somme.

Dimanche, Emile était sur le point de partir en Grèce pour signer un contrat à Xanthi. Le club grec voulait faire un gros effort pour remplacer Tomasz Radzinski, parti au Lierse. Mais à 23 h, Plymouth est passé à l'action. Le contrat d'Emile vaudra un contrat de Premier League . Il y gagnera deux fois plus que ce qu'il aurait eu à Xanthi.

Plymouth a fait un gros effort, parce que le club n'est que 21e sur 24, avec 2 points sur 12. Le but est de jouer en fonction de Mpenza qui, avec sa vitesse, devrait pouvoir faire des dégâts en Championship . La D2 n'est pas comparable à notre D2. Des grosses pointures comme Hasselbaink, Fowler (tous les deux Cardiff City) ou Kevin Phillips (Birmingham) y gagnent plus que les meilleurs joueurs en D1 belge.

Plymouth - 10e la saison passée - n'a jamais joué en Premier League . Avec 20.900 places, le Home Park est un des plus petits stades de D2. Le club a surtout une tradition de grands gardiens : Shilton et Grobbelaar y ont joué.

Il avait 10 autres contacts, dont une offre folle de Chine

Emile a eu plusieurs propositions, ces dernières semaines. En Premier League , il y a eu Bolton et Blackburn, mais ces clubs demandaient un peu de patience. En Championship , il y avait Ipswich, mais le club ne voulait le faire signer que pour deux ans. En Italie, il y avait Avellino, Parme (Serie B ) et Torino (Seria A ), mais ce club a opté pour Bianchi de Manchester City. En Roumanie, il y avait une superbe offre du Dinamo Bucarest. En Allemagne, il y avait Cologne et Nuremberg, et en Turquie, Gaziantepspor et Kocaelispor (le club de Jestrovic et de Serhat), mais les garanties bancaires manquaient. Et puis, il y a eu une offre folle de Chine, mais Emile a refusé. Entre-temps, il a gardé la forme en s'entraînant avec son kiné habituel, Lieven Maesschalck.

Très tôt ce matin, il part à Plymouth, une petite ville à 300 kilomètres au Sud-Ouest de Londres.



© La Dernière Heure 2008