Football

A cause de la situation compliquée que connaît le club hennuyer

MOUSCRON Enzo Scifo a décidé de jeter l'éponge à la tête de l'Excelsior Mouscron dont il était l'entraîneur depuis le 27 décembre 2007, annoncent les sites internets des quotidiens Le Soir et des Editions de l'Avenir samedi.
Suite la situation compliquée que connaît le club hennuyer, Enzo Scifo a informé lui-même le président des Hurlus, Philippe Dufermont de sa décision de ne pas prolonger l'aventure comme coach.

"J'ai voulu être honnête jusqu'au bout. La situation au club n'est plus tenable et j'ai voulu être clair avec tout le monde", explique l'ancien Diable Rouge au quotidien Le Soir. "Je pars d'un commun accord. J'ai des regrets par rapport à l'équipe, au travail effectué. Mais l'orientation va apparemment être modifiée. Or, moi, j'ai toujours aimé travailler pour progresser.", ajoute-t-il encore dans les Editions de l'Avenir.

Succédant à Marc Brys en décembre 2007, Scifo avait mené Mouscron à la 11e place, soit aussi la place occupée par les Hurlus à l'issue du défunt championnat. Après avoir manqué de mettre la clé sous le paillasson, Mouscron avait finalement sauvé sa saison décrochant même sa licence pour le prochain championnat.

Enzo Scifo, 43 ans, avait déjà pris en main, le Sporting de Charleroi (2001-2002) et Tubize (2004-2006) alors que les Brabançons évoluaient en D2, une division que ne souhaite pas retrouver le Louviérois. Scifo a confié aux Editions de l'Avenir qu'il avait "des contacts depuis deux ou trois mois déjà. Mais rien de concret. Je peux partir n'importe où, même à l'étranger. Je ne ferme aucune porte. Redescendre à un niveau inférieur ? Je n'espère pas, par contre."

Pour le remplacer à l'Excelsior Mouscron, la piste d'un staff espagnol amené par un investisseur est évoquée et considérée comme "envisageable" par le président Dufermont.